Accueil / Actualités / Actu internationales / ChemChina prêt à débourser 43 MM$ pour acquérir Syngenta
image_not_found

ChemChina prêt à débourser 43 MM$ pour acquérir Syngenta

ChemChina prêt à débourser 43 MM$ pour acquérir Syngenta.

L’entreprise publique chinoise ChemChina est prête à débourser 43 milliards de dollars pour s’offrir Syngenta. Le Président du géant suisse des pesticides et des semences est satisfait de cette offre.

L’offre, qui a été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration du groupe suisse, a été officialisée mercredi 3 février. Le président du groupe Syngenta, Michel Demaré, est “assez excité pour l’avenir”, face à cette solution. “Cette option assez novatrice donne aussi une satisfaction pour tous les différents acteurs auxquels nous devons faire attention”, souligne-t-il, pensant d’abord aux actionnaires pour qui le prix obtenu est excellent. Mais Michel Demaré insiste aussi sur les perspectives d’avenir de Syngenta qui sont vraiment brillantes, constate le président du Groupe.

Pour emporter l’adhésion de Syngenta, ChemChina a proposé aux actionnaires 465 dollars par titre en numéraire. Soit une prime de 20 % par rapport au cours de clôture de l’action Syngenta mardi 2 février. Le groupe chinois s’est aussi engagé à garder le management de l’entreprise, ainsi que quatre membres du conseil d’administration actuel.

La Chine est d’ailleurs devenue le plus grand importateur de matières premières agricoles et joue un rôle majeur dans leurs fluctuations. Cette acquisition intervient au moment où le secteur de l’agrochimie est en pleine consolidation. Rappelons que les deux géants de la chimie américaine, DuPont et Dow Chemical, ont annoncé en décembre 2015 leur fusion et envisagent de se scinder en trois entités dont l’une sera spécialisée en agrochimie.

Selon les données publiées mercredi 3 février, Syngenta a vu son chiffre d’affaires baisser de 11 % en 2015 à 12 milliards d’euros. Son bénéfice net a fondu de 17 %, à 1,2 milliard d’euros. Et ce, suite à la chute brutale du prix des céréales, qui entraîne une pression sur les prix des semences, des engrais et des pesticides et a déstabilisé les grands acteurs.

Regardez aussi

La pénurie eau menace t-elle agriculture marocaine ?

La pénurie d’eau menace t-elle l’agriculture marocaine ?

La pénurie d’eau au Maroc inquiète au plus haut point les agriculteurs et les ménages. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *