×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Célébration de la journée internationale de l’arganier

Célébration de la journée internationale de l’arganier

La journée internationale de l’arganier célèbre l’Arganier comme symbole de résilience. 

  • Célébration de la journée internationale de l’arganier sous le thème  » L’arganier, symbole de résilience  »
  • Ouverture officielle du congrès international de l’arganier qui se tient du 10 au 13 mai

Le Ministre de de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le mardi 10 mai 2022, par visioconférence, l’ouverture

d’un panel de haut niveau organisé en célébration de la journée internationale de l’arganier, célébrée cette année sous le thème  » L’arganier, symbole de résilience « . Le panel a rassemblé des intervenants de haut rang : L’Ambassadeur Représentant permanent du Maroc aux Nations Unies, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Vice-Secrétaire Générale de l’ONU et présidente du groupe des Nations Unies pour le Développement Durable, le sous-directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations Extérieures de l’UNESCO, la représentante de l’OMS au Maroc, la Directrice Exécutive Adjointe de l’ONU-Femmes, la Directrice Générale Adjointe de la FAO et la Directrice des Relations Extérieures du Fonds Vert pour le Climat.

A sa deuxième édition, la journée du 10 mai a été proclamée journée internationale de l’arganier par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en février 2021 à l’initiative du Royaume du Maroc, et parrainée par 114 Etats membres.

Dans son allocution, M. Sadiki a indiqué que cette déclaration onusienne est l’aboutissement des efforts du Royaume du Maroc sous la direction avisée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, en faveur de la protection et du développement du patrimoine naturel, que représente l’arganier, à caractère culturel et socio-économique.

Sadiki est revenu sur les principales réalisations du contrat-programme de développement de la filière pour la période 2012-2020 lancé dans le cadre du Plan Maroc Vert, et qui a connu un bilan très positif. En effet, plus de 164 000 hectares de superficie forestière ont été réhabilitées dans le cadre d’une approche participative avec les ayants droit et 10 000 hectares d’arganiers agricoles ont été plantés dans les zones vulnérables, financés en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat, en faveur de la petite agriculture. Par ailleurs, la domestication de l’arganier et sa transformation d’un arbre forestier à un arbre agricole a abouti à une restructuration et organisation de la filière autour de la fédération interprofessionnelle incluant tous les professionnels de toute sa chaîne de valeur.

Le maillon de la valorisation a connu une évolution importante du nombre de coopératives et unités opérant dans ce secteur, enregistrant un chiffre d’affaires qui dépasse 1 milliard de dirhams. En ce qui concerne la commercialisation, les exportations d’argan ont enregistré une augmentation considérable en valeur, malgré les répercussions de la crise sanitaire mondiale, sachant que la valeur des exportations de l’argan a atteint près de 31 millions de dollars au titre de 2021.

Sur le plan de la recherche scientifique, un programme d’amélioration génétique des variétés d’arganier a permis de développer 13 variétés aux caractéristiques très élevées. Et pour partager les résultats de la recherche scientifique, un congrès international de l’arganier est organisé tous les deux ans, et qui en est aujourd’hui à sa sixième édition.

Le Ministre a annoncé également le lancement des travaux du Centre National de l’arganier à Agadir, en tant que plateforme consultative et participative pour soutenir la recherche scientifique, capitaliser les connaissances et faire découvrir ce patrimoine.

Sadiki a précisé que les efforts seront poursuivis pour appuyer le développement de cette filière lors de la prochaine décennie dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies Génération Green et Forêts du Maroc, en ligne avec le nouveau modèle de développement, pour un Maroc durable, soucieux de préserver ses ressources. Ainsi, cette filière sera renforcée dans le cadre d’un contrat programme de nouvelle génération, fondé sur la préservation des acquis et la garantie de leur durabilité, en accordant la priorité à l’élément humain en tant que levier de développement économique et social.

Il est prévu à l’horizon 2030 au titre des deux stratégies, la poursuite du programme de plantation de l’arganier agricole avec l’objectif de planter 50 000 hectares, la réhabilitation de 400 000 hectares du périmètre forestier, le soutien à l’amélioration de la productivité et la relance des exportations d’huile d’argan, le soutien à la recherche scientifique, l’organisation professionnelle autour de projets d’agrégation agricole et le renforcement de la fédération interprofessionnelle. Reconnue de par son rôle central dans le développement de la filière, en tant que leader du tissu coopératif, une attention particulière est accordée à l’intégration de la femme dans les différents programmes structurants pour parvenir à son autonomisation économique.

Cet arbre hérité de nos ancêtres, ayant résisté aux conditions climatiques et facteurs humains, est devenu un symbole en matière de résilience et d’adaptation, compte tenu de son rôle efficace dans la limitation de la désertification et de l’érosion, et de ses caractéristiques de système intégré sylvo-pastoral et agricole qui offre les conditions d’une coexistence équilibrée entre l’Homme, le végétal et l’animal.

En marge de cette célébration, la journée a été marquée par l’ouverture officielle de la 6ème édition du Congrès International de l’Arganier qui se tient du 10 au 13 mai à Agadir et qui rassemble une large communauté de scientifiques nationaux et internationaux autour des avancées de la recherche scientifique dans le domaine de l’arganier, au profit du développement durable et inclusif de tous les maillons de la chaine de valeur de cette filière.

MAPM

Regardez aussi

Le-Maroc-triple-ses-exportations-de-courgettes-vers-l-Espagne

89% des courgettes importées à Almeria sont marocaines

Courgettes : 89% des importations à Almeria sont marocaines. La province d’Almería, en Espagne, est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.