Accueil / Actualités / Actu internationales / Bilan mondial de la production horticole
image_not_found

Bilan mondial de la production horticole

Rapport mondial de suivi du secteur horticole.

Le monde agricole a été sujet à des températures qui n’ont pas favorisé la production de fruits et légumes. Ici on s’intéressera à dresser un bilan approfondi du secteur horticole dans le monde. Et la position du Maroc dans le cadre de ce secteur. Focus. 

tomates-bilan-horticole-mondialLes tomates

Les températures hivernales régulent l’offre horticole de l’Andalousie à une période où la demande augmente. Les plus basses températures enregistrées au mois de Novembre ont causé un ralentissement de la récolte de la tomate. Le rapport de suivi du secteur de l’horticulture correspondant à la semaine 46 (du 14 au 20 novembre) montre que les tomates coeur de boeuf, les tomates à longue conservation et les tomates poire sont considérablement plus chères. Cependant, l’offre abondante de tomates à longue conservation d’Almeria et la concurrence avec la production marocaine lui font atteindre le prix le plus bas de toutes les variétés analysées. Les tomates coeur de boeuf ont une meilleure qualité et ont vu leur prix augmenter considérablement, tout comme les tomates poire. Le prix des grappes de tomates est quasiment le même. L’entrée en production des dernières repiques a compensé le ralentissement causé par les conditions météorologiques hivernales.

En Europe de l’Est, la saison des tomates est terminée et, bien qu’il y ait encore quelques stocks disponibles, la qualité de ces tomates n’est pas suffisante pour prétendre à l’exportation. A l’heure actuelle, la Pologne importe des tomates principalement en provenance d’Espagne, avec un volume équitable qui provient également des Pays-Bas.

Aux Pays-Bas, la quantité de tomates en vrac et des grappes de tomates a été faible pendant la semaine. La saison touche également sa fin et le produit espagnol gagne des parts de marché. Cependant, dans ces pays, les cultures sont de plus en plus productives tout au long de l’année.

poivrons-horticole-bilan-mondialLes poivrons 

Il y a eu une légère baisse des prix mais aussi une baisse de l’offre de poivrons disponible. Les poivrons jaunes et les variétés italiennes sont ceux qui ont enregistré la plus forte baisse. Depuis la mi-novembre, les poivrons hollandais rivalisent avec la production espagnole sur les marchés européens. Par la suite, l’offre néerlandaise sera sensiblement réduite et la production d’Almeria gagnera sa part de marché en Europe centrale.

En ce qui concerne la concurrence des Pays du Sud, il est nécessaire de préciser qu’Israël ne sera pas vraiment en concurrence avec Almeria jusqu’en décembre et janvier. En dépit de l’augmentation progressive de sa production, le Maroc ne prend pas d’avantage sur la commercialisation des poivrons d’Almeria, étant donné que sa production est contrôlée principalement par des entreprises européennes qui élaborent des programmes destinés à des clients spécifiques. Actuellement, la production turque n’est pas non plus un grand concurrent dans la région. De plus, il est important de préciser qu’il existe un marché local très fort et que le rétablissement des relations commerciales de la Turquie avec la Russie a permis de faciliter la distribution d’une grande partie de son approvisionnement en dehors de l’Union Européenne.

courgettes-horticole-mondial-secteurLes courgettes

Les courgettes, ainsi que les concombres, les aubergines et les haricots verts font partie des cultures qui sont les plus sensibles aux basses températures et qui font face à un ralentissement productif plus important en raison des rigueurs de l’hiver. De nombreux producteurs de courgette ont décidé de reproduire ce qu’ils ont déjà fait la saison dernière: Soit d’effectuer des repiqués très précoces, qui sont prélevées en novembre afin de préparer un nouveau cycle végétal. Cette projet est à l’origine de la faible offre intérieure au mois de novembre; Une circonstance aggravée par la rareté de l’offre marocaine. Le Maroc, avec Almeria, est le principal fournisseur de courgettes des marchés européens, mais cette saison sa production a été sévèrement touchée par le virus des feuilles jaunes en cuillère.

Le bilan du Maroc 

Au cours de la semaine 46, le quota de tomates exporté par le Maroc vers l’UE s’est élevé à 6.207 tonnes, soit 7% de moins que la semaine dernière. Au cours des 20 premiers jours de novembre, le volume exporté par le Maroc vers l’UE a atteint 18.275 tonnes, soit 2% de moins que lors de la campagne précédente. À ce jour, 48% du quota mensuel autorisé a été utilisé. Au cours de la même semaine, le volume des courgettes exportées vers l’UE a été estimé à 565 tonnes, soit 64% de moins que la saison dernière. Les températures les plus froides ont été enregistrées en novembre et ont ralenti la propagation du virus des feuilles jaunes en cuillère; Cependant, le rendement des fermes a été sérieusement affecté.

Avec freshplaza.com 

Regardez aussi

Afrique : La biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Afrique : la biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Les cultures biofortifiées ont un rôle clé à jouer dans la réponse au Covid-19. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *