Accueil / Actualités / Actu internationales / Bilan du Forum Afrique Développement 2016, agriculture et enjeux
image_not_found

Bilan du Forum Afrique Développement 2016, agriculture et enjeux

C’est l’heure du bilan pour le Forum Afrique Développement 2016.

Près de 1 200 acteurs économiques et politiques ont pris part à la 4è édition du forum Afrique développement, qui a eu lieu les 25 et 26 février à Casablanca.

Organisé par  Attijariwafa bank en partenariat avec Maroc export, l’événement a attiré près de 1 200 acteurs économiques et politiques et a  servi de plateforme pour près de 4 500 meetings B to B qui ont été programmés autour des axes agriculture, électrification et entrepreneuriat en Afrique.

Intervenant dans un contexte difficile, caractérisé par une atonie de la croissance mondiale sur fond de la baisse des prix du pétrole et du ralentissement chinois, la 4è édition du forum Afrique développement se veut porteuse d’opportunités.

En agriculture, près de 70% des terres arables non cultivées se trouvent en Afrique. La part de l’agriculture dans le PIB de certains pays africains atteint jusqu’à 25% du PIB et 63% de la population vit dans le monde rural et subsiste grâce à l’agriculture. Tenant compte de ces éléments, la prise en charge du secteur agricole s’avère décisive.

Selon Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank, la prise en charge du secteur agricole permettra d’assurer une croissance inclusive, réductrice des inégalités, tout en réussissant le passage d’une agriculture de subsistance à une agriculture moderne. Ceci dit, l’accès aux intrants dans le continent demeure un handicap majeur, qui pénalise le rendement et la rentabilité de la production agricole.

Pour sa part, Marouane Ameziane, Directeur exécutif en charge de la Stratégie & du Corporate Development à OCP, a rappelé quelques disparités liées à l’utilisation des engrais au niveau du continent. La moyenne mondiale de l’utilisation des engrais est de 100 kg par hectare. Au Maroc, celle-ci est de 95 kg par hectare, mais dans l’Afrique centrale, cette moyenne est d’un kg par hectare, ce qui est très insuffisant. Ces disparités traduisent, selon lui, des difficultés d’approvisionnement liées à une chaîne logistique inefficiente. Le succès du forum Afrique développement devrait permettre à insuffler une dynamique certaine.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *