Accueil / Actualités / Actu Maroc / Baisse des taux de crédit pour un environnement favorable aux investissements agricoles au Maroc
Baisse des taux de crédit pour un environnement favorable aux investissements agricoles au Maroc
Baisse des taux de crédit pour un environnement favorable aux investissements agricoles au Maroc

Baisse des taux de crédit pour un environnement favorable aux investissements agricoles au Maroc

Baisse des taux de crédit pour un environnement favorable aux investissements agricoles au Maroc

Le Maroc a placé l’émergence d’une classe moyenne rurale au cœur de ses préoccupations. En effet, le Royaume a officialisé l’adoption de nouvelles mesures économiques basées sur des taux de crédits particulièrement bas, visant à favoriser l’investissement chez les jeunes porteurs de projets et la création d’emploi en milieu agricole.

Ainsi, ces taux ont été plafonnés à 1,75% pour les bénéficiaires en zone rurale et à 2% en milieu urbain. Par ailleurs, il  s’agit du plus faible taux d’intérêt jamais appliqué dans le royaume. Dès lors, le Maroc vise à réduire les inégalités sociales persistantes malgré une forte croissance au cours des vingt dernières années.

Lire aussi : 37% des agriculteurs marocains souhaitent diversifier leur activité

Selon les dernières données officielles du HCP, l’économie marocaine a perdu quelque 119.000 postes en milieu rural, contre une création d’emplois de 262.000 postes en milieu urbain et ce, entre le troisième trimestre de 2018 et la même période de 2019. Cette situation tout à fait alarmante a poussé le Roi à prendre des mesures.

En plus de cela, le Maroc fera la mise en place d’un « Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat ». Ce dernier dispose d’une enveloppe globale de 8 milliards de DH (environ 750 millions d’euros). L’Etat et le secteur bancaire cofinanceront les 6 milliards et le reste proviendra du Fond Hassan II.  Un quart du montant global du fonds ira au monde rural en vue «d’obtenir des taux encore plus préférentiels pour ce segment ».

L’émergence du monde rural

Dans son rapport Perspectives économiques en Afrique en 2020, la Banque africaine de développement (BAD) souligne que le poids de l’agriculture dans le PIB national stagne à 12,4 % en 2019, malgré le lancement de nombreuses mesures sectorielles notamment dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Avec un plafond fixé à 1,75 % pour les bénéficiaires du milieu agricole, « malgré un risque crédit plus élevé » du fait de l’étroitesse du marché, de la dépendance encore très forte aux aléas climatiques et aux variations des prix des produits agricoles, cette mesure devrait favoriser l’émergence rapide d’une classe moyenne rurale.

 

 

 

Regardez aussi

Oriental : La superficie des oliviers est passée de 77.000 à 120.000 ha

Oriental : La superficie des oliviers est passée de 77.000 à 120.000 ha

La production d’olives avoisine les 200.000 tonnes dans l’Oriental. La superficie de plantation d’oliviers dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *