Accueil / Actualités / Actu Maroc / INRA Meknès : Résilience des arbres fruitiers au changement climatique
image_not_found

INRA Meknès : Résilience des arbres fruitiers au changement climatique

Atelier de lancement du projet méditerranéen «Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen».

Le CRRA Meknès a accueilli l’atelier de lancement du projet international «Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen (PRIMA-FREECLIMB)» qui s’est déroulé à Meknès du 1er au 2 avril 2019 avec la participation de 24 chercheuses et chercheurs de 15 organismes méditerranéens.

Dr Faouzi Bekkaoui, Directeur de l’INRA, a assuré l’ouverture de cette manifestation avec une allocution en ligne suivie, en présentiel, des mots de Dr Abderrahim Bentaïbi, Chef du CRRA Meknès, et du Dr Daniele Bassi (Italie, Coordinateur du projet).

Le projet FREECLIMB s’inscrit dans le cadre du « Partenariat pour la recherche et l’innovation dans le bassin méditerranéen (PRIMA) » auquel le Maroc adhère. C’est une initiative scientifique de collaboration Nord-Sud impliquant neuf pays des deux rives de la méditerranée : Maroc, Algérie, Tunisie, Turquie, Italie, Grèce, France et Espagne.

L’objectif visé est d’améliorer la résilience et la durabilité des productions arboricoles dans le contexte du changement climatique à travers l’étude des caractéristiques fonctionnelles des arbres fruitiers et leurs mécanismes d’adaptation aux stress biotiques et abiotiques. Les travaux de recherche étalés sur trois années (2019 – 2021) cibleront six espèces fruitières : olivier, amandier, pêcher, abricotier, vigne et agrumes.

Le staff du projet est constitué d’expertes et de compétences scientifiques complémentaires (généticiens, physiologistes, biochimistes, bio-informaticiens, pathologistes…) dont une équipe de chercheuses de l’Institut National de la Recherche Agronomique (centres régionaux de Meknès et de Marrakech) coordonnée par Dr Ahmed El Bakkali (URAPCRG – CRRA Meknès).

Il est à noter que face à une diminution des précipitations et à des températures de plus en plus élevées, l’impact du changement climatique est devenu une préoccupation majeure dans les travaux de recherche agronomique. En effet, le « Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) » prévoit des augmentations annuelles des températures et des diminutions sensibles des précipitations en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et au sud de l’Espagne. Les arbres fruitiers, extrêmement vulnérables au changement climatique, risquent de s’en trouver fortement affectés.

Avec INRA Meknès

Regardez aussi

élevage maroc

Elevage : Des ONG français réclament l’arrêt des exportations de bétail hors UE

Des ONG réclament l’arrêt des exportations de bétail français vers le Maghreb et le Moyen-Orient. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *