Forum Commentaires: اناعبدواعوني'من'الراشدية'مكاين.لااعانة'لاوالوا'عندي'الارض'درت'البيرولاغراس..صاوبت.الملفات.باكمالها.والرخص.منذ12السنة..سير..اجي..من.ارفود..الى.الراشدية..ولاحيات.لمن.تنادي..بجهتناوالله'الرحيم.. -- Bonjour, Nous sommes un média en français et en arabe. Vous trouverez le même contenu en langue française ici :… -- En français ce serait mieux #!! -- الله ارحمو ويغفر ليه ولوالدينا ولنا ولجميع المسلمين انا لله وانا اليه راجعون الله يرزقكم الصبر -- Je recherche à Montréal, Québec, les huiles d'Olives du Maroc, extra vierge, certifiée, avec identification du producteurs et preuve du… -- - Forum: -- Bonjour Aimerais bien me renseigner sur le courage des puits J’ai un terrain de trois hectare… -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com…
Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’aquaculture gagne du terrain et vise une production annuelle de 156.000 tonnes
L'aquaculture gagne du terrain et vise une production annuelle de 156.000 tonnes
L'aquaculture gagne du terrain et vise une production annuelle de 156.000 tonnes

L’aquaculture gagne du terrain et vise une production annuelle de 156.000 tonnes

L’aquaculture gagne du terrain au Maroc et vise une production annuelle de 156.000 tonnes.

Compte tenu de la forte croissance, l’aquaculture dispose d’un bel avenir afin de faire face à l’accroissement de la demande alimentaire. En effet, du fait de son évolution et celle des activités connexes, l’aquaculture procure d’innombrables avantages nutritionnels et économiques.

Fort de ce constat, le Maroc se bat contre vents et marée afin de développer ce secteur. Et tant bien que mal, il est arrivé à booster l’aquaculture du fait ses nombreuses potentialités. Cependant, le Maroc avance de manière nonchalante et ne parvient pas à jouir d’un résultat à la hauteur de ses dispositions. Ainsi, malgré la main mise du plan Halieutis, «le secteur demeure peu développé comparativement à d’autres pays de la Méditerranée (Espagne, France, Italie, Grèce, Turquie, Egypte, Tunisie…, avec un total de production de près de 822.000 tonnes (2015) au niveau de la région».

Malgré la prévision d’Halieutis à 200000 tonnes, le potentiel actuel a largement dépassé ce cap avec ses 380000 tonnes. En effet, «la production aquacole moyenne pendant six ans (2010-2015) était de 400 tonnes seulement…». Et cela table maintenant à 700 tonnes. Ainsi, actuellement, 5 plans sont à l’investissement, indique Majida Maârouf, directrice de l’Anda. Il s’agit des plans correspondant aux régions suivantes: Dakhla-Oued Eddahab, Souss-Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l’Oriental et Guelmim-Oued Noun (partie Sidi Ifni). De plus, un ensemble de projet reste est en cours.

Cette opération a trouvé ses racines en 2015 à Dakhla pour s’étendre par la suite aux autres régions dotées de leur plan d’aménagement aquacole. Ce travail a permis de sélectionner 256 projets aquacoles au niveau national. Ainsi, la réalisation va permettre d’atteindre une production de 156.000 tonnes par an. La région de Dakhla accapare le grand lot avec 214 projets, soit 80% de l’ensemble de projets sélectionnés dans le cadre du développement de l’aquaculture.

 

Regardez aussi

Maroc : les exportations de fruits et légumes ont atteint 474000 tonnes

Maroc : les exportations de fruits et légumes ont atteint 474.000 tonnes

Les exportations de fruits et légumes ont bien commencé cette année. Selon le ministre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *