Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Allemagne donne 2.5 millions d’euros pour un projet à Meknès
Retard des pluies : L'espoir est encore permis pour une bonne campagne agricole
Retard des pluies : L'espoir est encore permis pour une bonne campagne agricole

L’Allemagne donne 2.5 millions d’euros pour un projet à Meknès

L’Allemagne donne 2.5 millions d’euros pour un projet à Meknès.

Ce projet, intitulé I-Walamar’’ a été financé par la république fédérale d’Allemagne à hauteur de 2,5 millions d’euros sur une période de cinq ans. Il vise la réutilisation de ressources hydriques rares, la préservation des services écosystémiques, la restauration des sols fortement dégradés et une optimisation des pratiques de culture dans la région Fès-Meknès.

Ainsi, le président de l’Université Moulay Ismail de Meknès, Hassan Sahbi a fait savoir que ce projet, qui porte sur l’utilisation des technologies innovantes pour une gestion intégrée de l’eau et de la terre au Maroc, a pour but de transférer des technologies allemandes vers le Maroc. Ceci permettra également de transférer des équipements et de mettre en place de compétences dans le domaine de traitement des eaux, à travers notamment la création d’une station d’épuration des eaux usées (STEP) au sein de la Régie autonome de distribution de l’eau et de l’électricité à Meknès.

Le projet regroupe l’institut allemand de recherche pour l’aménagement des eaux et des déchets (FIW) et des partenaires locaux, dont l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès, l’Institut National de la Recherche Agronomique, l’Agence du bassin hydraulique de Sebou et l’université Moulay Ismail.

Freidrich Wilhelm Bolle, directeur général de l’institut allemand de recherche pour l’aménagement des eaux et des déchets, a souligné que le projet I-Walamar consiste à traiter et transformer les eaux usées à des fins agricoles, notant que la coopération entre l’institut et le Maroc date depuis plus de 20 ans dans les domaines de la pollution liquide et solide.

Dès lors, lors du lancement du projet I-Walamar sur les technologies innovantes pour une gestion intégrée de l’eau et de la terre au Maroc, des ateliers ont été mis en place notamment sur la ‘’stratégie globale de la gestion de l’eau’’, ‘’la valorisation des résidus oléicoles, des boues d’épuration, des eaux usées’’ et ‘’l’étude socio-économique de l’adoption des pratiques innovantes et de la gestion durable de l’eau et du foncier’’.

Regardez aussi

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 a pour objectif de préserver la santé des travailleurs agricoles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *