AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / 8 entreprises étudient de nouvelles sources de protéines végétales
8 entreprises étudient de nouvelles sources de protéines végétales

8 entreprises étudient de nouvelles sources de protéines végétales

Ils étudient de nouvelles sources de protéines végétales pour répondre à une future demande

Huit entreprises espagnoles travaillent ensemble pour trouver de nouvelles sources de protéines végétales dans les fruits et les légumes.

La santé et le bien-être sont une tendance qui entraîne un changement dans le régime alimentaire des personnes du monde entier. Ces dernières années, la recherche d’aliments sains et nutritifs a stimulé la demande de protéines végétales. Selon des prévisions récentes, d’ici 2035, la consommation de produits transformés à base de protéines végétales augmentera de plus de 14 %, passant de 13 millions de tonnes en 2020 à environ 100 (Statista, décembre 2021).

Dans ce scénario, le Cluster FOOD+i, a favorisé la création d’un consortium de huit entreprises espagnoles – dont nous faisons partie – qui se distinguent par leur expérience dans le domaine de l’innovation, dans le secteur de l’alimentation et des boissons, déterminé à travailler ensemble pour relever le défi de trouver de nouvelles sources de protéines végétales appelées à compléter l’offre des sources les plus utilisées aujourd’hui par le secteur, comme la protéine de soja. De nouvelles sources de protéines végétales qui permettront aux consommateurs de diversifier leur alimentation, d’apporter d’autres nutriments et de donner plus de variété et de saveur aux régimes.

Parmi les plantes étudiées on trouve : le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou, le chou-fleur, les navets, le chou vert, le chou d’hiver, le moringa, le caroube, le lupinus doux (d’où le lupin amer est extrait), le souchet, les fèves et les différents champignons.

Les entreprises impliquées dans le projet CRESCERE cherchent à augmenter la valeur ajoutée des plantes à forte valeur nutritionnelle et chimio-préventive, par le développement de nouvelles utilisations et applications.

Un projet financé par le CDTI dans le cadre de sa candidature exigeante aux projets stratégiques CIEN et alignés sur la stratégie européenne de la Ferme à la Fourchette, qui vise la durabilité et l’économie circulaire de la chaîne alimentaire dans la production de protéines de haute valeur nutritionnelle à partir de ressources végétales.

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.