Accueil / Actualités / Actu internationales / Une jeune fille trouve une solution naturelle contre la sécheresse
Une jeune fille trouve une solution naturelle contre la sécheresse
La jeune fille a donc révolutionné le genre des polymères afin de lutter de manière naturelle contre la sécheresse - (ph:DR)

Une jeune fille trouve une solution naturelle contre la sécheresse

Une jeune Sud-Africaine âgée de 16 ans trouve une solution naturelle contre la sécheresse.

Elle s’appelle Kiara Nirghin, elle a 16 ans et elle est originaire d’Afrique du Sud. Et le plus important, c’est elle qui a remporté le “Google’s Community Impact Award” pour avoir inventé un matériau capable de combattre la sécheresse. Focus sur cette jeune fille qui fait beaucoup parler d’elle. 

Le réchauffement climatique rend les pluies de plus en plus rares dans certaines régions du monde. Et l’invention de Kiara Nirghin a su retenir l’attention pour des raisons qu’on ne peut qu’applaudir. En effet, la jeune fille a réalisé à base de peau d’orange et de peau d’avocat, un matériau qui se présente sous la forme d’un polymère super-absorbant. Avec son projet “No more Thirsty Crops”, elle a remporté le “Community Impact Award” de la Google Science Fair pour la région du Moyen-Orient et d’Afrique.

Les polymères sont généralement utilisés en agriculture. Ils permettent à la fois d’empêcher la diminution de l’eau et d’augmenter la survie des plantes ainsi que leur taux de croissance. Le problème de ces polymères? Ils sont coûteux, contiennent des produits chimiques, et par conséquent, ne sont pas biodégradables.

La jeune fille a donc révolutionné le genre des polymères. En effet, elle s’est focalisée sur la recherche de moyens pour préserver les récoltes qui sont gourmandes en eau. L’adolescente a tout d’abord étudié la composition des polymères super absorbants. Elle a pu par la suite remarquer que tous contenaient de la polysaccharide. Ce composant est présent à 64% dans la peau d’orange, où l’on retrouve également un agent gélifiant. Le choix de l’avocat a été motivé par la présence de son huile. Une fois combinées dans une mixture qui réagit au soleil, les peaux d’orange et d’avocat forment ce polymère biologique au fort pouvoir d’absorption.

À l’aide de peaux d’orange et d’avocats, Kiara Nirghin a ainsi réalisé un puissant polymère capable d’absorber et de contenir des quantités d’eau cent fois supérieures à son propre poids. Ces réservoirs naturels et biodégradables pourraient ainsi permettre aux agriculteurs de garantir l’alimentation en eau de leurs récoltes à moindre coût, notamment lorsque la période est pauvre en pluies.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *