AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Une délégation nigériane se rend dans la Plaine de Saiss
Photo : MAP

Une délégation nigériane se rend dans la Plaine de Saiss

Le projet de sauvegarde de la Plaine de Saiss présenté à une délégation nigériane.

Le projet d’aménagement hydro-agricole de sauvegarde de la plaine irriguée de Saïss a été présenté, vendredi à Fès, aux membres de la délégation nigériane, en visite au Maroc, dans le cadre du partage des expériences entre les deux pays dans les domaines de l’agriculture et de la valorisation de l’eau d’irrigation.

Cette visite qui a mené cette délégation, composée d’une trentaine de personnalités, à Marrakech, Agadir et Rabat, avant de faire escale à Fès, a permis aux membres de la délégation de s’informer et de s’inspirer du modèle marocain en matière d’irrigation en général, mais aussi de l’économie de l’eau utilisée dans le domaine et la politique des barrages du Royaume.

Cette visite a été l’occasion pour les experts marocains de partager le modèle réussi du Maroc en matière des aménagements hydro-agricoles, des économies d’eau en irrigation, des modes projets PPP en irrigation, gestion durable des ressources en eau et sécurité et maintenance des ouvrages hydrauliques, a souligné, à cette occasion, le président de l’Association Nationale des Améliorations Foncières, de l’Irrigation, du Drainage et de l’Environnement (ANAFIDE), Aziz Fertahi.

Après avoir mis l’accent sur l’importance du projet d’aménagement hydro-agricole de la plaine de Saiss en matière de production agricole et de valorisation des ressources en eau, M. Fertahi, a indiqué que cette visite a été également l’occasion de partager, avec les frères africains souffrant de la même problématique de gestion durable de l’irrigation, de l’expérience marocaine qui représente, aujourd’hui une référence d’envergure au niveau du Continent.

« Nous avons eu une expérience passionnante au Maroc (…) Nous sommes impressionnés de ce que nous avons constaté surtout en matière d’irrigation, des barrages et des aménagements hydro-agricoles », a déclaré à la MAP, Mme Walson-Jack Didi Esther, Présidente du Comité de Pilotage du Projet TRIMING (Projet de transformation de la gestion de l’irrigation au Nigéria) et Secrétaire permanente du ministère fédéral des Ressources en Eau au Nigeria, ajoutant que les membres de la délégation « ont hâte de retourner au Nigeria pour appliquer sur le terrain ce que nous avons appris ici ».

« Nous espérons renforcer les relations et la coopération avec le Maroc et ce voyage n’est que le début de tout ce qu’on peut faire pour développer l’irrigation, les barrages et les infrastructures au Nigeria », a souligné la responsable nigériane, ajoutant que son pays veut renforcer davantage ses liens avec le Royaume non seulement dans le domaine agricole mais aussi dans d’autres secteurs y compris celui de la culture. Dans une déclaration à la MAP, Mohammed Nabil Aloussi, directeur du projet d’aménagement hydroagricole de la plaine de Saiss a indiqué que ce dernier constitue l’un des grands projets agricole en cours de réalisation dans le Royaume, ajoutant que cette opération, qui se répercutera, positivement, sur les ressources en eau destinées à l’irrigation, contribuera à l’amélioration des revenus et des conditions de vie des agriculteurs de la zone d’action du projet.

Réalisé sur une superficie de 30.000 ha, le coût de financement du projet qui devrait bénéficier à plus de 7.000 exploitations, s’élève à près de sept Milliards de dirhams.

Ce méga projet d’aménagement hydro-agricole vise la mise en place d’un système de transfert d’eau à partir du barrage Mdez dans la province de Sefrou, pour la mise en valeur agricole de plaine de Saiss en utilisant des techniques modernes pour installer un système d’irrigation économe en eau sur des milliers de hectares. Il assurera par ailleurs la protection des ressources hydriques souterraines de la plaine en comblant le déficit hydrique actuellement évalué à près de 100 Mm3 par an.

Ainsi, le projet permettra une meilleure valorisation du m3 d’eau consommé par l’augmentation des superficies des cultures à haute valeur ajoutée et l’amélioration de la productivité.

Selon l’ANAFIDE, cette visite qui a été un succès, a permis aux représentants nigérians de visiter plusieurs régions du Royaume, dont Al Haouz, le Souss-Massa et le Saiss. Des visites de terrain ont été effectuées, particulièrement dans le Centre de gestion et télé-contrôle du canal rocade, des ouvrages et équipements d’irrigation dans la région d’Al Haouz, le périmètre de El Guerdane, monté sur le modèle réussi de PPP en irrigation situé dans la région de Sous Massa et le Projet de sauvegarde de la Plaine du Saiss.

MAP

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.