AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Un séminaire à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) pour les zones montagneuses
Photo : MAP

Un séminaire à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) pour les zones montagneuses

Développement agricole : Clôture du “Programme de développement des zones de montagne”.

Le Programme de Développement des Zones de Montagne (PDRZM), mis en œuvre depuis 2015, a été clôturé par un séminaire, tenu vendredi à Rabat, à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) en partenariat avec le Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

Ce séminaire a constitué, d’une part, une occasion pour présenter les réalisations probantes du programme, de partage des bonnes pratiques ayant permis d’atteindre les objectifs escomptés et, d’autre part, de présenter les résultats des évaluations d’effets et d’impacts dudit programme sur la population cible, notamment, la réduction de 18% de la pauvreté et l’augmentation de 24% des revenus des ménages bénéficiaires.

L’objectif global du PDRZM est de contribuer à réduire la pauvreté de 30% à l’horizon 2030 et d’améliorer les conditions de vie de la population au niveau de 32 communes rurales des deux provinces de Sefrou et d’Azilal, dont 80% de la superficie totale est constituée de montagnes.

Le programme vise également à renforcer les capacités des populations cibles pour améliorer leurs revenus et leur résilience face aux effets du changement climatique à travers la mise à niveau des chaines de valeur, basée sur la gestion durable des ressources naturelles et la diversification de l’économie locale.

Financé par le FIDA, ce programme qui profite à près de 385.000 bénéficiaires, constitue l’un des modèles réussis des projets de l’agriculture solidaire lancés par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, de par l’importance de ses objectifs stratégiques, l’envergure géographique de son action, l’importance des investissements et des résultats atteints.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la gestion des projets à l’ADA, Fouad Jinate, a indiqué que ce séminaire est une occasion pour présenter les principales réalisations mais aussi les effets et les impacts de ce programme sur la population.

Ce projet, a-t-il soutenu, réalisé au niveau de deux provinces montagneuses, à savoir Sefrou et Azilal, et ayant porté sur 32 communes, a permis la plantation de près de 2.000 hectares de cultures fruitières, la construction de près de 50 km de pistes des aménagements agricoles, ainsi que la mise en place des équipements des unités de valorisation.

Et d’ajouter que ces réalisations ont permis l’amélioration des revenus de près de 25% des agriculteurs bénéficiaires dudit projet.

De son côté, le représentant du FIDA au Maroc, Chakib Nemmaoui, a souligné que le FIDA a financé ce projet à hauteur de 26 millions de dollars avec un don de 8,5 millions de dollars dans le but d’assurer une meilleure adaptation des agriculteurs aux changements climatiques.

En matière de financement, les objectifs du projet ont été atteints à 100%, s’est réjoui M. Nemmaoui, mettant en avant les efforts déployés par toutes les parties prenantes pour l’obtention de ces résultats, notamment le département de l’Agriculture, l’ADA et les directions provinciales de Sefrou et d’Azilal.

Cet événement a été marqué par la participation effective des directions centrales et régionales du département de l’agriculture, des représentants du FIDA, des représentants de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), des institutions nationales concernées par le programme, ainsi que les représentants des organisations professionnelles qui ont bénéficié des différentes activités du projet au niveau des deux provinces de Sefrou et d’Azilal.

Sous l’égide du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, l’ADA œuvre sans relâche, depuis l’avènement de la stratégie Génération Green “2020-2030”, dans différents chantiers stratégiques, notamment, le développement de l’agriculture solidaire nouvelle génération et l’entrepreneuriat des jeunes, l’autonomisation de la femme rurale et la lutte contre le changement climatique qui s’inscrivent également dans le cadre du PDRZM.

MAP
Partager

Regardez aussi

Les fausses idées qui rongent l’agriculture européenne

En février 2024, le secteur agricole européen a été le théâtre de protestations majeures, les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.