AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Tanger : Une offre abondante pour l’Aid Al Adha
L-annulation-de-l-Aid al-Adha-serait-un-désastre-pour-l-agriculteur-marocain

Tanger : Une offre abondante pour l’Aid Al Adha

Une offre abondante pour l’Aid Al Adha dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

A moins d’une semaine de la fête d’Aid Al Adha, les marchés de vente du bétail destiné à l’abattage dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) affichent une offre abondante pour les habitants de la région. Une offre abondante pour l’Aid Al Adha dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

La demande en ovins et caprins sur les marchés hebdomadaires de la région du Nord et ceux permanents de bétail atteint son paroxysme durant cette période de l’année.

Bien que les prix aient enregistré une légère hausse par rapport aux années précédentes, la qualité reste le critère le plus important pour le choix de la bête du sacrifice.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le directeur régional de l’Agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mahjoub Lahrach, a souligné que les services du ministère, dans le cadre des préparatifs de l’Aid Al Adha, ont déployé des efforts considérables pour assurer la qualité des bêtes, en prenant une série de mesures, notamment l’enregistrement des unités d’engraissement du bétail, l’identification du cheptel ovin et caprin et le contrôle de la qualité des aliments de bétail et de l’eau d’abreuvement.

Le responsable a précisé que les services du ministère ont enregistré plus de 10.750 unités d’engraissement du bétail au niveau de la région du Nord, et immatriculé plus de 124.000 têtes d’ovins et de caprins, relevant que les services compétents ont consenti des efforts importants pour garantir la santé du cheptel, à travers la vaccination de plus de 960.000 têtes d’ovins et 380.000 têtes de caprins.

L’offre en bêtes de sacrifice pour l’Aïd Al Adha est estimée à plus de 500.000 têtes, soit un nombre suffisant pour couvrir la demande locale en bétail au niveau de région TTA.

Il est à noter que la région du Nord compte 16 marchés permanents de bétail et 20 marchés temporaires qui couvrent tout le territoire de la région, en plus de 3 marchés pilotes aménagés à Tanger, Tétouan et Chefchaouen.

M. Lahrach a indiqué que l’opération d’achat des bêtes de sacrifice se passe dans des conditions « normales », grâce aux mesures prises et aux efforts déployés pour assurer un suivi permanent de l’état sanitaire du cheptel.

Au marché pilote de la localité de Harrarin, situé dans la banlieue sud de Tanger, une équipe de M24 a accompagné une commission de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) lors d’une opération de contrôle des têtes de bétail mises en vente, pour surveiller l’état de santé des animaux et s’informer auprès des commerçants et des éleveurs de l’origine des bêtes de sacrifice et des fourrages servis aux bêtes.

Dans cette zone, un marché de bétail a été aménagé, où sont exposées des bêtes de différentes races et tailles pour satisfaire les besoins de tous les clients, en plus de la vente du charbon, de fourrages, et des accessoires d’abattage et de barbecue.

L’éleveur Benaziz Hammou, venu de Khénifra, a indiqué qu’il a l’habitude de venir chaque année à Tanger pour vendre son bétail, notant que les prix ont enregistré une légère hausse cette année, en raison des prix élevés de transport et de fourrages, une augmentation qui reste acceptable pour une clientèle consciente de son pouvoir d’achat et des facteurs qui influencent le marché.

MAP
Partager

Regardez aussi

M. Sadiki ministre agriculture 2022

Sadiki mène plusieurs entretiens autour de la coopération agricole en Afrique

La coopération dans le domaine agricole au centre d’entretiens entre M. Sadiki et plusieurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *