Accueil / Actualités / Actu internationales / Symposium international d’agriculture de conservation
image_not_found

Symposium international d’agriculture de conservation

Le symposium international d’agriculture de conservation à Fès-Meknès.

Le symposium international d’agriculture de conservation se tiendra le 14 septembre au Qualipôle Alimentation de Meknès sur le thème « Les leviers d’adoption de l’Agriculture de Conservation ».

L’évènement est organisé par l’Association Marocaine d’Agriculture (AMAC) en collaboration avec le ministère de l’Agriculture  de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts ainsi que le Centre Marocco-Allemand du Conseil Agricole (CECAMA) et la Direction Régionale de l’Agriculture (DRA) de Fès-Meknès avec l’appui du Ministère Fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture Allemand.

Qu’est ce que l’Agriculture de Conservation (AC) ?

L’agriculture de Conservation (AC) est un système qui permet d’intensifier durablement la production agricole par des techniques respectueuses des ressources naturelles, principalement l’eau et le sol, et plus économes en énergie et temps de travail. Cette pratique permet l’adaptation de l’agriculture et l’atténuation des effets du changement climatique que connaît la Terre.

L’AC est largement répandue dans une cinquantaine de pays répartis sur les cinq continents du globe sur plus de 180 millions d’hectares et sur 1,2 million d’hectare en Afrique. Elle est pratiquée dans la majorité des systèmes de production, dans les deux hémisphères, dans les zones arides ou humides et dans les plaines ou en altitude.

Au Maroc, l’AC prend à peine son essor en dépit de quatre décennies d’expérimentations probantes chez quelques agriculteurs, et ce dans plusieurs régions du pays. Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, promeut l’AC depuis quelques années. Et ce, à travers des projets d’adaptation aux changements climatiques, dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) en collaboration avec des institutions internationales. Une incitation financière à l’achat de semoir de semis direct est accessible via le Fonds de Développement Agricole. Cependant, tous ces efforts entrepris n’ont pas encore permis l’essor nécessaire pour une large adoption au Maroc, à l’instar de la situation dans le reste du monde.

Ce symposium vise donc à informer les acteurs nationaux (agriculteurs, décideurs et organismes de développement agricole) sur les expériences des pays ayant réussi la transition de l’agriculture dite conventionnelle vers l’AC. Cette manifestation mettra ainsi en relief les conditions institutionnelles, économiques et sociales qui permettront une large diffusion de l’AC au Maroc.

Objectif du symposium

Au programme, des conférences sur l’AC dans différentes régions du monde et des discussions qui visent à partager sur le sujet. Les ateliers sont dirigés par des professionnels du secteur : INRA, FAO, AMAC, etc. Le symposium a pour objectif principal l’échange d’expérience autour de l’AC dans le monde. Il permettra de :

  • Porter à la connaissance des acteurs nationaux les expériences nationales et internationales,
  • Soutenir les initiatives du pouvoir public et de la recherche agronomique pour la diffusion de l’AC au Maroc,
  • Identifier les contraintes et les leviers de succès de la transition vers l’AC,
  • Renforcer la coopération internationale.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *