AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / SIAM : l’occasion pour le Brésil de développer plus de partenariats commerciaux
Urgent : l’édition 2021 du Salon International de l’Agriculture (SIAM) annulée

SIAM : l’occasion pour le Brésil de développer plus de partenariats commerciaux

Le Brésil est à l’honneur lors de la 15e édition du Salon international de l’Agriculture du Maroc (SIAM), qui a débuté le mardi 2 mai à Meknès.

Pas moins de 11 entreprises brésiliennes exposeront divers produits tels que le café, le poivre noir, les légumineuses, la volaille et les machines agricoles, dans le but de conquérir le marché marocain, comme l’a souligné la Chambre de commerce arabo-brésilienne (CCAB).

Selon l’Economiste, Fernanda Batazar, directrice des relations institutionnelles de la CCAB, le Maroc représente un marché potentiel pour le Brésil et le commerce bilatéral est en constante augmentation. Elle a déclaré que « le commerce concerne davantage l’exportation d’engrais vers le Brésil, mais il existe un large éventail pour diversifier ces échanges commerciaux avec des machines agricoles et des produits alimentaires. Le Brésil travaille sur ces partenariats et le secteur agricole marocain se développe ».

En 2022, le commerce bilatéral entre le Brésil et le Maroc a atteint un seuil historique de 3,13 milliards de dollars. Le Maroc représentait le deuxième plus grand marché du continent africain derrière l’Égypte (3,44 milliards de DH), et devant l’Algérie, le Nigeria et l’Afrique du Sud. Les exportations brésiliennes vers le Maroc ont atteint un pic historique de 1,067 milliard de dollars de revenus et 2,68 millions de tonnes en 2022, précise toujours l’Economiste.

L’agriculture représentait 90% des exportations brésiliennes vers le Royaume en 2021, avec 63% de sucre de canne brut, 17% de maïs et 10% de blé tendre. Les partenariats commerciaux entre les deux pays sont donc en pleine expansion et devraient continuer à se développer dans les années à venir.

Partager

Regardez aussi

Le Maroc, un pionnier en matière de traçabilité animale

Aïd Al-Adha : Près de la moitié des ménages achètent leurs animaux de sacrifice une semaine avant la fête, selon une étude

Une récente étude de terrain, conduite par le ministère de l’Agriculture, a révélé que 49% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *