Accueil / Actualités / Actu Maroc / SIAM: 12 ans exceptionnels
siam

SIAM: 12 ans exceptionnels

SIAM, 12 ans de rayonnement régional et international au service d’un secteur stratégique pour l’économie marocaine.

Meknès  –  Le Salon international de l’Agriculture de Meknès (SIAM), qui fête cette année ses 12 ans d’existence et d’exploits continus, se veut un événement à rayonnement régional et international, favorisant la promotion de l’activité agricole qui constitue l’un des piliers stratégiques de l’économie marocaine.

Rassemblant les différentes composantes de la chaîne de valeur agricole, issus de plusieurs pays du monde entier, cet événement contribue depuis sa création en 2006, à l’évolution de l’Agriculture marocaine qui a connu au fil des années, de profondes mutations et progrès au niveau de ses différentes filières.

A travers la succession des éditions, le SIAM a réussi à se développer, innover et s’imposer comme rendez-vous incontournable visant à établir un carrefour industriel et économique entre l’Europe et l’Afrique.

Cette manifestation a été joyeusement jalonnée de 12 ans de records sur plusieurs aspects, notamment le nombre de visiteurs, d’exposants, de pays participants, de conférences thématiques, ainsi que d’acteurs de la société civile.

En chiffres, le nombre de visiteurs a presque doublé, passant de 555.000 en 2006 à plus d’un million en 2016, alors que celui des exposants a atteint 1.200 contre 486 lors de la première édition du SIAM.

S’agissant des pays participants à cet événement, ils se chiffraient à 30 au titre de l’édition 2010, avant de s’élever à 63 en 2016, dont 20 issus du continent africain.

Pour ce qui est des coopératives, leur nombre a enregistré une croissance spectaculaire, passant de 25 en 2006 à 330 durant la 11è édition du SIAM, avec une plus grande diversité des produits et une dynamique commerciale sans précédent, en particulier au niveau des pôles “produits du terroir”, “Agrofourniture” et “machinisme”.

Fort de ses réalisations et acquis, le SIAM donne ainsi un coup de fouet à un secteur agroalimentaire prometteur qui contribue à plus de 16% au PIB et emploie environ 40% de la population.

L’édition de 2017, qui se déroule du 18 au 23 avril à Meknès, sera l’occasion de confirmer cet engouement et mettre l’accent, en particulier, sur les enjeux stratégiques de l’agro-business en tant que modèle de développement alternatif qui, compte tenu de l’évolution du marché mondial du secteur de l’agroalimentaire et des risques liés à la sécurité alimentaire, sont au cœur des politiques agricoles des pays du Sud.

“Agro-business et chaînes de valeur agricoles durables”, est le thème retenu par les organisateurs afin de relever la problématique du développement d’un agro-business intégré à travers des chaînes de valeurs alimentaires durables et compétitives.

Cette thématique revêt une très grande importance au Maroc du fait que la mise en œuvre des programmes entrepris dans le cadre du Plan Maroc Vert, laisse entrevoir l’émergence d’un modèle de développement basé sur une agriculture familiale qui favorise la promotion de l’agrobusiness et l’intégration de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agroalimentaire, selon une démarche inclusive permettant l’accès aux marchés des petits exploitants.

Ce choix reflète ainsi la volonté du Royaume à concrétiser davantage les engagements sur le développement durable et la protection de l’environnement, pris lors de la 22è Conférence des parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), qui s’est tenue en novembre dernier à Marrakech.

Précédé par les Assises nationales de l’agriculture, ce salon sera érigé sur une superficie globale de 170.000 m2, dont 80.000 m2 couverte avec 3.000 places de parking et devra drainer plus d’un million de visiteurs, 900 exposants nationaux et 300 internationaux représentant 65 pays.

Au programme de cette édition, une vingtaine de conférences thématiques et plusieurs signatures de conventions sont prévues.

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *