Accueil / Actualités / Actu internationales / Services climatiques participatifs intégrés à l’agriculture au Sénégal
image_not_found

Services climatiques participatifs intégrés à l’agriculture au Sénégal

Sénégal : une trentaine d’acteurs effectuent une formation sur l’approche « services climatiques participatifs intégrés à l’agriculture ».

Près d’une trentaine d’acteurs, notamment des agents de services d’encadrement agricole de l’Etat et d’ONG, effectuent une formation portant sur l’approche « Services climatiques participatifs intégrés à l’agriculture » (PICSA).

L’approche PICSA, déjà expérimentée dans d’autres pays africains, préconise que soient livrées aux producteurs des données climatiques historiques sur leur terroir, sur des dizaines d’années et bien avant le démarrage de la campagne agricole, pour leur permettre de prendre les décisions qui s’imposent.

Ainsi pourront-ils faire un choix judicieux des variétés culturales et choisir le moment le plus indiqué pour les semis, l’épandage, etc., a expliqué Issa Ouédraogo, coordinateur du projet Services d’information climatique pour accroître la résilience et la productivité au Sénégal (CINSERE, en anglais).

Regardez aussi

Agriculteurs, attention aux vols d'avocats

Agriculteurs, attention aux vols d’avocats

En Afrique du Sud, les agriculteurs luttent contre les vols de noix de cajou, ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *