Accueil / Actualités / Actu Maroc / Séminaire sur la valorisation des amandes à Oujda
image_not_found

Séminaire sur la valorisation des amandes à Oujda

Séminaire sur la valorisation de la filière des amandes à Oujda.

Un séminaire sur la valorisation de la filière des amandes est organisé en marge de la Foire régionale des Produits du Terroir de l’Oriental, à Oujda.

En marge de la quatrième édition de la Foire Régionale des Produits de Terroir, prévue du 28 au 31 décembre 2017 à Oujda, la Chambre d’Agriculture de la Région de l’Oriental organise en partenariat avec la Direction Régionale de l’Agriculture, la Direction Régionale de l’Office National de Conseil Agricole et avec le concours et le support de la Coopération Belge, le 30 décembre 2017 un séminaire sur le thème : « La valorisation de la filière des amandes : un levier incontournable à l’amélioration de sa valeur ajoutée »

Cet évènement s’inscrit dans la dynamique qu’a connue la filière des amandes dans la région de l’Oriental depuis l’avènement du Plan Maroc Vert et sa déclinaison en Plan agricole Régional en 2008. En effet, le PAR de la région de l’Oriental, prévoit l’extension de la sole de l’amandier au niveau de la région de 14 600 ha en 2008 à 34 500 ha en 2020, soit une augmentation de 136 % en termes de superficie, permettant ainsi d’atteindre une production de l’ordre de 17500 T des amandes. Actuellement, le Plan Maroc Vert a réalisé 27 projets dans le cadre de l’agriculture solidaire, avec un investissement de plus de 300 Millions de dh, pour 14 360 bénéficiaire, portant la superficie totale de l’amandier au niveau de la région de l’Oriental à 27 400 ha soit 80% de la superficie prévue à l’horizon 2020. Parmi les projets initiés pour le développement de cette filière, le Projet de Développement de la Filière des Amandes dans la Région de l’Oriental (PROFAO), financé dans le cadre de coopération avec le Royaume de la Belgique à travers l’Agence Belge de Développement. 116 Millions de dh sont investis pour planter 6000 ha d’amandiers dans 13 communes territoriales, construire et équiper 3 unités de concassage, pour plus de 2631 Agriculteurs bénéficiaires dont 187 femmes.

Par ailleurs, la valorisation de la filière des amandes paraît une composante inéluctable pour l’amélioration de la valeur ajoutée de cette filière. Ainsi, le Plan Agricole Régional prévoyait la construction et l’équipement de 4 unités de concassage des amandes, avec un investissement total de 11,7 millions de Dh, dont 3 sont programmées dans le cadre du Projet de Développement de la Filière des Amandes, pour une capacité de traitement de 700 à 1000 kg par heure. Notons ainsi, qu’un travail est en cours pour la labélisation des amandes, augmentant ainsi la valeur ajoutée de ce produit de terroir.

D’un autre côté, le programme de développement de cette filière a été accompagné par un programme de conseil concerté avec les professionnels, portant sur l’organisation de la filière en amant et en aval de la production. Dans ce cadre, notons la création d’une fédération régionale et de trois GIE, regroupant ainsi l’ensemble des agriculteurs et opérateurs de la filière. Ces organisations professionnelles, ont suivi un programme très enrichi en matière de conseil agricole en termes de bonnes pratiques de production, de valorisation, de commercialisation de marketing, de développement de partenariat et recherche de financement. Ce programme de formation se veut un préalable important pour la réussite de l’autonomisation de ces organisations professionnelles en matière de gestion et de commercialisation.

C’est dans ce cadre que s’inscrit ce séminaire dont le programme s’articule sur trois aspects importants dans le processus de valorisation des amandes, à savoir :

▪ Les bonnes pratiques agricoles de conduite de l’amandier et leurs effets sur la qualité des amandes, en traitant les aspects de choix variétal comme facteur important à l’adaptation des conditions édapho climatiques ;

▪ Les techniques de transformation et de conditionnement des amandes comme facteur d’augmentation et de diversification des valeurs ajoutées de la filière ;

▪ La stratégie du Ministère en matière de commercialisation des produits de terroir à travers l’accompagnement des organisations professionnelles opérante dans la filière.

Le séminaire qui vise un grand public constitué des professionnels tels que la FEDAM, les GIEs, les coopératives et les associations ainsi que les institutionnels, d’un nombre dépassant 150 personnes, se veut une opportunité très importantes de rencontre et de partage entre l’ensemble des opérateurs de la filière, permettant ainsi la genèse d’une réflexion concertée sur le développement de cette filière dans un objectif d’amélioration de la valeur ajoutée et par conséquent l’amélioration des revenus des agriculteurs concernés.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *