Accueil / Actualités / Actu internationales / Saïss: La banque européenne finance un projet hydro-agricole
image_not_found

Saïss: La banque européenne finance un projet hydro-agricole

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a accordé un prêt de 120 millions d’euros en faveur de la région du Saïss.

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime va signer, d’ici mars, un contrat de prêt de 120 millions d’euros avec la BERD, financeur du projet de construction d’un souterrain de transfert d’eau de 135 kilomètres, reliant le barrage en cours de construction (M’dez) et le bassin du Sebou.

Le projet est doté d’une enveloppe financière globale de plus de 5,5 milliards de DH qui prévoit également la construction du barrage M’dez sur l’Oued Sebou en soutien aux agriculteurs de la région du Saïss qui s’étend globalement sur 200 000 hectares.

Celui-ci rentre dans le cadre d’un grand chantier hydro-agricole qui a pour objectif de couvrir le déficit hydrique de la région du Saïs. En effet, cela permettra d’éviter l’utilisation et la surexploitation de la nappe phréatique de Fès-Meknès pour l’irrigation des terres agricoles, nous rapporte le «Matin-Eco».

 «Le contrat de prêt doit être signé entre le ministère de l’Agriculture et la BERD dans les semaines qui viennent, en tout cas durant ce premier trimestre. Les négociations sont ouvertes pour fixer une date exacte. Néanmoins, la programmation de la cérémonie de signature pourrait être reportée en attendant la formation du nouveau gouvernement», a affirmé une source proche du dossier.

L’agriculture dans la région du Saïss est basée principalement sur l’irrigation à partir des puits et forages individuels dans la nappe. L’agriculture est également considérée comme la principale source de revenu pour les habitants de la région du Saïss.

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *