×
AgriMaghreb AgriAfriOuest AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Rhamna : un atelier d’échange avec des coopératives féminine
Rhamna : un atelier d'échange avec des coopératives féminine

Rhamna : un atelier d’échange avec des coopératives féminine

Atelier d’échange avec les coopératives féminine de la région de Rhamna.

L’Institut Africain de Nutrition Végétale (APNI) et l’Association Marocaine pour la Recherche-Développement (R&D Maroc) organisent un atelier d’échange avec les coopératives féminine de la région de Rhamna.

Le 15 Décembre 2021 à Benguerir – Dans le cadre du projet de “renforcement la résilience des petites exploitations agricoles en Afrique du Nord et de l’Ouest à travers l’amélioration des chaînes de valeur laitières gérées par les femmes’ financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), l’Institut Africain de Nutrition Végétale (APNI) et l’Association Marocaine pour la Recherche-Développement (R&D Maroc) ont organisé un atelier d’échange avec entre coopératives féminine de la région de Rhamna et les acteurs et experts de la chaîne de valeur laitière.

Cet atelier sous le thème : « Renforcer la résilience des petites exploitations agricoles en Afrique du Nord et de l’Ouest : l’amélioration des chaînes de valeur laitières gérées par les femmes« , a été organisé le mercredi 15 décembre 2021.

Le but de ce projet est de soutenir le développement de chaînes de valeur résilientes pour le lait de chèvre et de vache au Maroc et au Sénégal respectivement. Les deux chaînes de valeur sont d’une importance capitale pour les femmes et offrent un grand potentiel pour améliorer les moyens de subsistance grâce à des revenus plus importants et à une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle. Mais ces chaînes de valeur présentent également des défis techniques et de développement dans le contexte des changements climatiques, de la dégradation des sols, de l’isolement rural et de l’émigration.

Le projet utilisera des technologies innovantes pour aider à créer, faire croître, stabiliser et promouvoir des systèmes alimentaires locaux qui génèrent des revenus supplémentaires, en particulier pour les femmes, et qui renforcent la résilience des petits exploitants agricoles.

Regardez aussi

Lait

CEDEAO : Le lait produit n’est collecté qu’à hauteur de 2 ou 3% !

SEULS 2 À 3 % DU LAIT PRODUIT DANS L’ESPACE CEDEAO SONT COLLECTÉS. Les 15 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *