AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Recherche agricole : Des scientifiques marocains bénéficient d’une formation aux Etats-Unis
Coronavirus. Les USA reportent une mission commerciale et agricole au Maroc
Maroc / Etats-Unis - photo :DR

Recherche agricole : Des scientifiques marocains bénéficient d’une formation aux Etats-Unis

Des chercheurs marocains participent à un programme intensif à l’Université de Californie à Davis (UC Davis) dans le but d’enrichir leurs connaissances et leurs compétences afin d’accélérer le développement de l’agriculture vivrière grâce à la technologie CRISPR.

Selon la Fondation pour la recherche alimentaire et agricole (FFAR), qui octroie une subvention d’un million de dollars à l’UC Davis pour dispenser un cours sur la modification génétique par CRISPR via son Académie africaine de sélection des plantes, une initiative du Consortium africain pour les Cultures Orphelines (AOCC), cette formation vise à aider les scientifiques africains à développer des variétés améliorées de cultures locales, présentant les caractéristiques nécessaires pour une production agricole et une nutrition réussies.

Dans un communiqué, la Fondation souligne que la sécurité alimentaire est une préoccupation urgente pour l’Afrique, dont la population devrait quadrupler au cours de ce siècle. Elle insiste sur le besoin des agriculteurs africains d’outils de sélection des cultures et de formation afin d’atteindre l’autonomie et la sécurité nutritionnelle.

« Le continent africain regorge de cultures locales qui ont le potentiel de garantir une sécurité alimentaire accessible et abordable à des millions de personnes », déclare le Dr Jeffrey Rosichan, directeur du programme scientifique de la FFAR.

« Il s’agit d’une recherche visant à assurer la sécurité alimentaire en améliorant la valeur nutritionnelle et d’autres caractéristiques souhaitables des cultures locales, tout en renforçant les compétences scientifiques à travers l’Afrique », ajoute-t-il.

Les chercheurs marocains bénéficient de cette formation en compagnie de leurs homologues d’Éthiopie, du Ghana, du Kenya, du Malawi, du Nigeria et du Soudan.

La technologie CRISPR, qui permet des modifications ciblées des gènes pour favoriser les traits souhaités dans les cultures, est un processus efficace qui démocratise la sélection des cultures à travers le monde.

AgriMaroc avec MAP
Partager

Regardez aussi

myrtille maroc

Myrtilles : Les volumes d’exportation vers l’Asie du Sud-Est multipliés par 3,3 fois depuis 2019

En 2023, le Maroc s’est imposé comme le cinquième plus grand fournisseur de myrtilles fraîches …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *