Accueil / Insolite / Le réchauffement climatique impacte la valeur nutritive ?
image_not_found

Le réchauffement climatique impacte la valeur nutritive ?

Le réchauffement climatique aurait un impact sur la valeur nutritive.

Selon des études menées, le réchauffement climatique, en plus de ses effets néfastes sur l’environnement, aurait un impact sur la valeur nutritive des principales récoltes.

L’augmentation de la concentration en dioxyde de carbone (CO2), provoquée par le réchauffement planétaire, pourrait impacter la valeur nutritive des récoltes d’ici 2050, ce qui aura un impact néfaste sur la santé de l’Homme. C’est ce que révèle une étude menée dans la prestigieuse université Harvard et partiellement financée par la fondation Bill et Melinda Gates.

Carences en fer en Afrique et en Asie

76% de la population mondiale comble ses besoins en protéines via les céréales et féculents. Or, les recherches montrent que les valeurs protéiques contenues dans le blé et le riz, aliments très consommés dans les pays en développement, réduiront. Cela entraînera des carences dans 18 pays d’Afrique et d’Asie.

Pour estimer le risque de carences actuelles et futures en protéines, les chercheurs ont comparé des données expérimentales : des récoltes soumises à de hauts niveaux de CO2, des informations diététiques, ainsi que des données démographiques. Ainsi, ils ont estimé que la valeur en protéines du riz, du blé, du houblon et des pommes de terre diminuerait de 7,6%, 7,8%, 14,1% et 6,4% respectivement.  L’Afrique Sub-saharienne et l’Inde seront les zones les plus touchées et pourraient perdre jusqu’à 5,3%  de leurs apports en protéines.

Le fer et le zinc également exposés

Une autre étude met en avant les risques de carences en fer et en zinc dues au réchauffement de la planète. Selon les recherches, le taux de fer des pays d’Afrique du Nord et d’Asie du Sud pourrait chuter de 3,8%. Si cette situation se produisait, elle pourrait toucher 354 millions d’enfants de moins de 5 ans et 1,06 milliard de femmes en âge de procréer. Les carences en zinc pourraient, quant à elles, toucher près de 200 millions d’individus.

Regardez aussi

image_not_found

500 moutons veillent sur le plus grand parc de Madrid

Un troupeau ovin de 500 têtes en pâturage dans le plus grand parc de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *