Accueil / Actualités / Actu Maroc / Ramadan: Conséquences sur l’industrie alimentaire
Ramadan: Conséquences sur l’industrie alimentaire

Ramadan: Conséquences sur l’industrie alimentaire

Les conséquences du ramadan sur le secteur de l’alimentation.

Pendant le mois sacré du ramadan, la nourriture prend une place spéciale. Le Haut-Commissaire au Plan a dévoilé son rapport sur les effets du ramadan sur l’industrie alimentaire.

D’après la récente étude du Haut-Commissaire au Plan (HCP), les importations ainsi que la consommation de produits alimentaires ont augmenté pendant le mois sacré.

D’une manière générale, les importations de produits alimentaires ont enregistré une hausse de 4,5% pendant le mois de ramadan et les deux mois qui ont précédé. Les produits ayant enregistré les plus fortes augmentations sont : le miel, dont les importations ont « plus que doublé », les œufs avec +25,4%, les produits laitiers avec +23,8%, les fruits secs avec +17,2% et les conserves de fruits et légumes avec +15,5%. Globalement, 26% des produits importés ont connu une hausse en termes de volume introduit.

Le mois précédent le ramadan, les produits ayant connu la plus grande hausse sont : les eaux et boissons gazeuses (+59%), les jus de fruits (+42,3%) et les huiles et graisse (+26,5%). TelQuel nous rapporte que les importations de boissons alcoolisées et de volailles ont, au contraire, baissé de 54% et 17,3% respectivement.

Au cours du mois sacré, les denrées ayant rencontré les plus fortes hausses de taux d’importation sont : le lait (+41,8%), les jus de fruits (+32,3%), les fruits (+29%), les dérivés laitiers (+15,8%) et les crustacés (+11,3%), les eaux, les boissons gazeuses (+25,2%) et les laitues (+31%). Les importations de boissons alcoolisées ont continué de baisser (-46,7%). Celles de farines et semoules ont enregistré une baisse de 29,4% tout comme celles des vinaigres, volailles, et des poissons et crustacés.

Le rapport du Haut-Commissaire au Plan nous précise que l’augmentation de la consommation a eu un impact sur le budget des foyers alloué à la nourriture. En effet, les dépenses alimentaires des ménages se sont accrues de 37,1%.

Regardez aussi

Fruits-et-légumes-Les-grossistes-en-attente-d-une-licence-pour-une-navette-entre-les-villes

Fruits & Légumes : Le train qui relie Perpignan à Rungis reprend du service

Le train qui relie Perpignan à Rungis pour l’acheminement de fruits et légumes reprend du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *