Accueil / Actualités / Actu Maroc / 53 produits du terroir marocain reçoivent des labels
53 produits du terroir marocain reçoivent des labels

53 produits du terroir marocain reçoivent des labels

53 labels ont été attribués aux produits du terroir marocain.

Le Maroc est doté d’une terre arable riche et d’un savoir-faire immense en termes d’agriculture et de transformation des produits agricoles. Les produits du terroir sont protégés depuis l’entrée en vigueur de la loi 25-06. 53 produits ont été labélisés, dont 43 pour leur « indication géographique » (IG), 5 sont classés « appellations d’origine protégée » (AOP) et 5 « labels agricoles » (LA).

La labellisation permet de préserver le patrimoine national. De plus, cela renforce le développement rural en valorisant le travail des agriculteurs et coopératives qui sont mieux rémunérés. Les labels ouvrent de nouveaux marchés, notamment celui de l’export.

L’Indication Géographique (IG) sert à identifier un produit comme étant originaire d’un territoire spécifique « lorsqu’une qualité, une réputation ou toute autre caractéristique déterminée dudit produit peut être attribuée essentiellement à cette origine géographique et que la production et/ou la transformation et/ou l’élaboration ont lieu dans l’aire géographique délimitée » explique le manuel de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts.

Parmi les 43 produits labellisés IG, notons l’argane, des agrumes comme la clémentine de Berkane, différentes variétés de dattes comme la Majhoul de Tafilalet, des viandes comme l’agneau Béni Guil, des miels comme celui d’euphorbe de Tadla-Azilal, des huiles d’olive comme la Vierge Extra Ouezzane, des amandes comme celle du Rif et bien d’autres.

L’Appellation d’Origine (AO)  désigne un produit qui est originaire d’une région précise et « dont la qualité, la réputation ou les autres caractéristiques sont dues exclusivement ou essentiellement au milieu géographique », indique le rapport de la FAO. Deux éléments entre en compte dans l’AOP. Premièrement, les facteurs naturels qui désignent à la fois le milieu géographique (climat, pédologie…) et les caractéristiques du produit (chimique, organoleptique, potentiel variétal…). Deuxièmement, le facteur humain c’est-à-dire le savoir-faire. L’attribution d’une AOP peut prendre 3 à 10 ans, elle comprend 4 étapes : étude préliminaire, justification du site, élaboration du cahier des charges et demande de l’agrément. L’AO a des critères plus exigeants que l’IG.

Les AOP sont : le safran de Taliouine, l’huile d’olive Tyout Chiadma, la rose de Kelâat M’Gouna-Dadès, l’huile essentielle de lavandin d’Oulmès et l’huile d’olive Extra Vierge Aghmat Aylane.

«Le Label Agricole [LA] est la reconnaissance qu’un produit qui possède un ensemble de qualités et de caractéristiques spécifiques et de ce fait présente un niveau de qualité élevé, supérieur à celui de produits similaires notamment en raison de ses conditions de production, de fabrication et, le cas échéant, de son origine géographique » selon le rapport de la FAO.

L’agneau laiton et les dattes Najda sont, par exemple, des produits ayant reçu le Label Agricole.

Sources : « Le Manuel de Procédures pour la Commission Nationale des Signes Distinctifs d’Origine et de Qualité » et « Produits du terroir : 53 labels déjà décernés » par L’Economiste.

Regardez aussi

Crédit Agricole du Maroc

CAM : plusieurs opérations au profit de près de plus de 1.000 petits producteurs agricoles

Le CAM poursuit son programme d’éducation financière et réalise plusieurs opérations au profit de plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *