×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 14 août 2022
Accueil / Actualités / Produits agricoles et alimentaires : Vers la création d’une agence pour renforcer l’ONSSA ?
Produits-agricoles-et-alimentaires-Vers-la-création-d-une-agence-pour-renforcer-l-ONSSA
Produits agricoles et alimentaires : Vers la création d'une agence pour renforcer l'ONSSA

Produits agricoles et alimentaires : Vers la création d’une agence pour renforcer l’ONSSA ?

Le rapport s’est arrêté sur certaines lacunes dans la surveillance des produits agricoles et alimentaires consommés.

Le Conseil économique, social et environnemental a recommandé la création d’une agence nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires, dotée de pouvoirs de contrôle, d’inspection et de restriction indépendants et étendus, dans le but de renforcer le contrôle des produits agricoles et alimentaires, actuellement surveillé par l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), créé en 2009.

Ahmed Reda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental, dans un rapport présenté hier, a estimé que l’ONSSA « fait du bon travail; mais compte tenu de la présence d’obstacles et de difficultés, il doit être qualifié pour se transformer en agence patriotique, afin d’assurer la sécurité sanitaire des aliments « , selon Hespress.

L’Office « fait partie des fortes acquisitions du Maroc, et que les licences qu’il octroie aux exportateurs marocains sont internationalement reconnues », souligne Chami, notant que le Maroc a fait de grands progrès dans le domaine du contrôle des produits agricoles et alimentaires.

Lire aussi : L’ONSSA a procédé à 74.799 opérations de contrôle au titre de l’année 2019

Le rapport s’est également arrêté sur certaines lacunes dans la surveillance des produits alimentaires consommés par le citoyen marocain. Par exemple, il y a la viande de poulet, dont seulement 1,5% se soumet à un contrôle. « Cela montre la quantité de travail qui doit être faite, afin d’élargir la perspective », a déclaré le chef de la Commission pour l’environnement et le développement durable.

Par ailleurs, la surveillance devrait inclure toutes les étapes des chaînes de production, depuis le processus de production jusqu’à ce que le matériel de production atteigne le consommateur.

 

Regardez aussi

Kenya bientôt ouverture une usine engrais avec 27 millions dollars

Russie-Afrique : Uralchem s’apprête à livrer gratuitement 25 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

Pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.