AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les prix des intrants vont continuer d’augmenter
Engrais - photo : DR

Les prix des intrants vont continuer d’augmenter

Alors que la guerre en Ukraine continue de paralyser les économies, les prix des intrants inquiètent le secteur agricole.

Plusieurs pays pourraient être bientôt confrontés à des problèmes d’approvisionnement alimentaires. Les pays les plus pauvres et les plus fragiles sont en première ligne.

Le coût des aliments a déjà explosé en raison de l’augmentation des frais de transport, de la hausse des prix de l’énergie et des intrants. Mais bien plus inquiétant encore, la Russie qui est aujourd’hui le premier exportateur d’engrais azotés et le deuxième fournisseur d’engrais potassiques et phosphorés mondial, tient dans ses mains une arme redoutable pour laquelle des sanctions économiques sont impossibles, à l’image du gaz ou du pétrole.

Cette arme inquiète, car un événement déstabilisant quel qu’il soit, peut impacter le monde et provoquer de la raréfaction voir des pénuries, en raison de nouvelles hausses de prix des intrants. Et cet événement pourrait arriver plus vite que prévu, car les restrictions strictes que mène actuellement la Chine pour lutter contre la Covid-19 font déjà ressentir un ralentissement de son économie.

En effet, les restrictions chinoises provoquent un ralentissement des exportations des engrais et font craindre une accélération de l’inflation des prix des engrais. Un jeu de domino encore une fois négatif pour les agriculteurs (et pas seulement) du monde entier.

Sorti de ce contexte anxiogène, de nombreux agriculteurs qui subissent déjà l’augmentation des coûts des engrais depuis plusieurs mois maintenant, sont face à un choix difficile pour bon nombre d’entre eux : acheter quant ils le peuvent, ou réduire leur production en utilisant moins d’engrais, quant ils n’en ont pas les moyens, ce qui signifie une baisse des rendements et des récoltes à venir.

L’inflation continue des prix des engrais pourrait toutefois profiter au Maroc, qui rappelons le est un des leaders mondiaux, de nombreux pays s’étant rapprochés du Royaume afin de sécuriser leurs approvisionnements étant donné l’instabilité qui touche actuellement l’Europe en raison du conflit armé.

Partager

Regardez aussi

Le Directeur Général de la FAO met en avant l’expertise agricole marocaine

Sous le leadership de SM le Roi, le Maroc a accumulé une expérience importante dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *