Accueil / Actualités / Actu internationales / Prévisions 2019 pour la récolte du melon
Le Maroc 5e fournisseur de melons de l’Union Européenne

Prévisions 2019 pour la récolte du melon

Maroc et Espagne : prévisions pour la récolte du Melon.

À l’occasion du MedFEL, Catherine Taussig de l’APREL a présenté les prévisions 2019 pour la récolte du melon charentais au Maroc et en Espagne.

 De manière générale, les surfaces évoluent peu. Il y a une légère baisse au Maroc et une légère hausse en Espagne. Le climat favorable dans toutes les zones de production à entraîné des mises en place correctes et un calendrier plutôt précoce. L’enchaînement des récoltes entre le Maroc et l’Espagne a été bon.

Le pic de la production marocaine est passé. Il ne restent quasiment que les cultures de plein champ, qui représentent une partie moins importante que les productions sous serre et sous abri.

À Dakhla les surfaces sont en légère baisse et il y a eu un retard dans les plantations. La récolte a eu lieu de fin février à fin avril. De manière générale, les melons ont présenté un gros calibre et une qualité correcte.

À Marrakech les surfaces sont stables, mais les serres augmentent toujours au détriment du plein champ. Les premières récoltes sous serre ont débuté autour du 20 mars et est maintenant finie. Les melons ont bénéficié d’un temps exceptionnellement ensoleillé et chaud jusqu’au 25 mars. Puis, la grêle a fait quelques dégâts. Quant aux calibres, ils ont été plutôt gros.

Les plantations en plein champ ont été groupées sur la première quinzaine de janvier. La récolte du Charentais jaune a débuté le 10 avril ; tandis que celle du Charentais vert a commencé autour du 15-20 avril. Comme pour les productions sous serre et sous abri, les calibres sont plutôt gros.

En Almeria et Malaga-Séville, la situation est plutôt stable. À Murcia-Alicante, les surfaces sont en légère augmentation. Il y a moins d’incertitudes sur l’eau que l’année dernière. La précocité est toujours recherchée avec des plantations à partir de février. Le climat a été favorable en février-mars, mais le froid et la pluie en avril ont eu des conséquences variables. Les premières récoltes sont prévues pour fin avril/début mai. La production la plus importante aura lieu pendant la deuxième quinzaine de mai et en juin, avec une poursuite en juillet et en août pour certains opérateurs.

Avec FreshPlaza

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *