Accueil / Professionnels / Pourquoi Monsanto va réussir son rachat de Syngenta

Pourquoi Monsanto va réussir son rachat de Syngenta

Pourquoi Monsanto va réussir son rachat de Syngenta

Et si Monsanto faisait craquer Syngenta? C’est en tout cas la prévision faite par notre rédaction qui va vous apporter des éléments concrets pour étayer son analyse.

Rappelons le contexte, Monsanto s’intéresse à Syngenta depuis plusieurs années, intérêt validé mais non abouti qui a vu une première offre du géant américain pour racheter le suisse Syngenta s’effectuer il y a désormais 1 an, sans succès. Cependant nous pouvons imaginer que la résistance du géant suisse ne devrait toutefois pas durer longtemps.

D’après les analystes, les actionnaires de Syngenta y gagneraient

A Zurich, le Crédit Suisse a abaissé ce mardi à “négative” la perspective de note de Syngenta, après une nouvelle annonce d’une OPA tentée par Monsanto.
Les analystes du Crédit Suisse estiment élevées, les chances de voir l’opération aboutir dans les prochaines semaines après un relèvement de l’offre prochaine de Monsanto. Et la banque suisse va plus loin, le rachat du groupe de Bâle serait financé à hauteur de 45/55% par un mélange de dette et d’actions. En effet Syngenta qui avait une note “Mid A” va se retrouver notée “Mid BBB” en raison d’un endettement toujours plus élevé.

Monsanto observe et anticipe l’avenir

Depuis sa première approche concrète il y a un an, Monsanto a pris le temps de s’enquérir de la situation du groupe Bâlois auprès des régulateurs. Du côté américain on parle d’une nouvelle amélioration de l’offre, évaluée actuellement à 449 CHF par action Syngenta, et qui devrait passer à 475 CHF par action. Le chiffre d’affaires du groupe combiné devrait atteindre la somme mirobolante de 30 milliards de dollars!

Tout n’est pas tout rose, puisque Monsanto devra effectuer des choix. En effet les autorités de la concurrence demanderont vraisemblablement la vente de certaines activités. Le Credit Suisse anticipe la cession d’activités dans les semences et notamment les ventes de Pioneer (Dupont), Dow Chemical, Bayer ou BASF.

Pour Monsanto le regroupement des deux sociétés permettrait d’offrir une valeur incommensurable à toutes les parties prenantes, et en particulier aux actionnaires de Syngenta.
En créant une nouvelle société, avec Syngenta et son leadership unique dans le domaine des produits chimiques phytosanitaires et Monsanto dans le domaine des graines, des traits et de la technologie de l’information, il s’agirait tout simplement de former un leader mondial intégré dans le secteur agricole, possédant des portefeuilles complets et complémentaires de produits.

Un dénouement proche

Le mutisme de Monsanto laisse à penser que Monsanto a bien préparé son OPA et sa stratégie d’intégration, Monsanto déclare même “avoir confiance en sa capacité à obtenir toutes les approbations réglementaires nécessaires” et ne pas avoir “l’intention d’effectuer des commentaires additionnels au sujet de cette question pour le moment“.

Tous les voyants sont aux verts, l’agriculture va assister à un remaniement des cartes, qui va provoquer probablement de nouvelles alliances de concurrents des deux mastodontes qui devront forcément réagir.

AM & IR

Regardez aussi

image_not_found

Promouvoir le “Made In Maroc” en B to B

La première édition du Forum “B to B meetings Made in Morocco” a été lancée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *