AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Des internautes enflamment la toile au sujet des prix des pastèques
Les bienfaits insoupçonnés de la pastèque sur la santé

Des internautes enflamment la toile au sujet des prix des pastèques

Des internautes se sont plaints de la hausse des prix de la pastèque et ont créé une vague d’inquiétude mais aussi d’incompréhension des consommateurs.

« On a acheté une pastèque hier à 150 dirhams. Les plus démunis ne pourront plus acheter une pastèque entière. Bientôt, on va se mettre à manger des quarts de pastèque comme c’est le cas dans plusieurs pays », déplore une internaute. Une autre se plaint, par ailleurs, d’en avoir acheté, le 12 mai, à 11 dirhams le kg dans une grande surface de Rabat. Enfin, certains parlent de 25 dirhams le kilogramme dans certains marchés de la capitale nous apprend lopinion.

Pourtant, la réalité serait toute autre, et a été confirmée à la même source par le président de l’association du marché de gros des légumes et fruits : « Les prix au marché de gros ne dépassent pas les 2 dirhams le kilogramme. L’écart entre les régions reste d’un dirham au maximum. Pour les pastèques de très bonne qualité, elles sont vendues à 3 dirhams le kilogramme », a confirmé Abderrazak Chabi, président de l’association du marché de gros des légumes et fruits.

Il est vrai toutefois que les prix étaient un peu plus élevés récemment selon un commerçant cité toujours par lopinion : « Il y a quelques semaines, nous avons vendu les pastèques à 20 dirhams le kilo. Maintenant, ils n’en coûtent que 6 dirhams. Malgré cela, les gens ne l’achètent plus avec la même fréquence car une unité de 15 kg peut coûter jusqu’à 100 dirhams, soit l’équivalent d’un couffin rempli de légumes », déplore-t-il.

Partager

Regardez aussi

Agroalimentaire/Souss Massa : Appel à projet pour financer 13 coopératives

Taza : Réunion de communication à l’occasion de la Journée internationale des coopératives

Le comité provincial du développement humain de Taza a organisé, mercredi, une réunion de communication …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *