AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pas les meilleures auspices pour la campagne agricole 2022-2023
Photo : DR

Pas les meilleures auspices pour la campagne agricole 2022-2023

A cause de la sécheresse sévère qui a impacté le pays, la campagne agricole 2022/2023 démarrera sur fond de nombreuses incertitudes.

La campagne agricole 2022/2023, qui débutera dans quelques jours, reste fortement incertaine, et ce, à cause de divers facteurs qui impactent presque tous les niveaux de son processus, ce qui en fait une saison particulière. Fnh s’est intéressé à la situation qui s’annonce incertaine.

En effet, le grand déficit pluviométrique a entraîné une production céréalière en baisse avec seulement 34 millions de quintaux. Avec l’augmentation des prix de tous les intrants, les agriculteurs, qui manquent déjà d’argent, devraient avoir du mal à financer le démarrage de leurs campagnes, créant par conséquent une situation délicate précise Finances News.

Octobre et novembre seront les mois décisifs, selon l’ingénieur agronome Abderrahim Mouhajir interviewé par la même source, qui croit que la saison agricole débutera bien, à condition qu’il pleuve dans le temps et de façon bien répartie dans l’espace, afin d’aborder la suite en toute tranquillité. Dans ce contexte, dit-il, les agriculteurs doivent maximiser leur travail et favoriser des semis plus importants dans les terres. Il ajoute, par ailleurs, que si l’approvisionnement en eau est suffisant dans les régions bour, on pourrait sauver la situation, contrairement aux zones irriguées où les réserves des barrages, telles que les bassins de Souss, d’El Haouz ou de l’Oriental, sont dans un état désastreux. Aussi, la réduction de l’approvisionnement en eau devrait impacter certains secteurs, comme les fruits et légumes. Cela commence déjà à faire effet et les prix de certaines matières premières montent en flèche.

Partager

Regardez aussi

myrtille maroc

Myrtilles : Les volumes d’exportation vers l’Asie du Sud-Est multipliés par 3,3 fois depuis 2019

En 2023, le Maroc s’est imposé comme le cinquième plus grand fournisseur de myrtilles fraîches …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *