Accueil / Technique / Dossier / Marché mondial de la papaye
papaye_maroc

Marché mondial de la papaye

Marché mondial : la papaye

La situation sur le marché mondial de la papaye est relativement stable à l’heure actuelle. La demande pour ce fruit est quelque peu en retard pour bon nombre de pays européens, mais l’engouement pour ce fruit augmente sans cesse. Le manque de capacité au niveau du fret aérien dû à la pandémie de coronavirus a eu un impact majeur sur l’offre et le prix des papayes, qui sont nettement plus chères que les années passées. Le Brésil est l’un des plus grands pays producteurs et est en mesure de fournir des papayes toute l’année. Les deux principaux marchés d’exportation des papayes brésiliennes sont l’Europe et les États-Unis.

Pays-Bas : un marché de la papaye touché par le coronavirus ; les papayes des serres néerlandaises également concernées

A l’instar des mangues et des avocats, les papayes sont en train de devenir un produit exotique très recherché. Tant les détaillants que les restaurateurs sont heureux de travailler avec elle, même si la demande aux Pays-Bas est toujours à la traîne par rapport à celle des pays voisins. Le Brésil est capable de produire toute l’année, mais en été, la demande fléchit généralement en raison de la concurrence des autres fruits d’été. Les producteurs européens et surtout espagnols y voient donc une opportunité et cherchent à renforcer leurs ventes en Europe. La papaye Formosa est également cultivée dans des serres néerlandaises, ce qui est nouveau. Leur culture a été testée pour la première fois il y a deux ans, et l’offre se développe considérablement, puisque la superficie a été portée à 4 hectares.

Un importateur néerlandais indique que l’offre de papayes Golden est actuellement légèrement plus limitée tandis que la demande augmente progressivement. L’offre en papaye Formosa est bonne avec une demande modérée. Cependant, la vente de papayes a été affectée par le coronavirus. « Nous constatons que la demande globale a quelque peu diminué. Quant au prix, il est resté relativement stable depuis des années. Le prix de vente est largement déterminé par les coûts du fret aérien. Du fait de l’interdiction des vols en provenance d’Amérique du Sud depuis plusieurs semaines, le coût du fret aérien est devenu plus élevé, ce qui a logiquement entraîné une augmentation du prix du produit ».

Allemagne : la papaye gagne en popularité

Les papayes sont de plus en plus populaires sur le marché allemand. Elles sont surtout consommées pendant la saison hivernale, entre octobre et mai. La papaye Formosa brésilienne est la variété la plus répandue, suivie par d’autres, comme la Golden. À l’instar d’autres denrées exotiques, les capacités de fret aérien sont encore très insuffisantes en raison de la perte de nombreux vols réguliers. Par conséquent, le niveau des prix est nettement plus élevé que les autres années.

Des tentatives de culture de papayes en Europe occidentale sont également à l’étude. Sous la direction de la société allemande Weyers GmbH, un test sur 4 hectares sous serre est en cours dans une zone proche de la frontière germano-néerlandaise. Ces fruits sont vendus par une chaîne de magasins de détail allemande et plusieurs autres.

France : un marché de la papaye stable depuis des années

On trouve des papayes sur le marché français toute l’année. Pour l’instant, la qualité de l’origine brésilienne est bonne avec des prix stables. La consommation n’étant pas vraiment en évolution, le marché de la papaye demeure assez stable depuis quelques années. Cela est dû essentiellement au fait que les papayes sont consommées uniquement par des personnes qui connaissent et aiment vraiment ce fruit. En France, elle est surtout consommée dans les villes par les communautés asiatiques et africaines.

Espagne : une offre élevée et des prix sous pression

La saison des papayes bat son plein dans les îles Canaries espagnoles. Cette période est celle où la production est la plus élevée dans les îles. Les marchés sont également pleins de papayes du Brésil, du Mexique, de l’Équateur et du Costa Rica, il y en a donc beaucoup. Les papayes sont un produit important pour le secteur de la restauration, qui a été durement touché par la pandémie ; le volume qui lui est destiné aboutit donc chez les détaillants. Compte tenu de l’importance de l’offre et du nombre réduit de canaux de vente, la demande est tombée en dessous de l’offre, mettant ainsi les prix sous pression. Bien que les papayes d’Amérique latine dominent le marché, la production des Canaries gagne progressivement du terrain en Europe grâce à son statut de produit exotique local à faible empreinte écologique.

Italie : la saison sicilienne dure d’avril à novembre

Le marché de la papaye est stable en Italie. Un grossiste du nord du pays indique que la demande et la consommation sont modérées. Ces derniers jours, le prix d’une boîte de 3,5 kg de papayes classiques peut atteindre 16 euros, tandis que la grande papaye Formosa se vend 20 euros le carton de 4,5 kg.

La papaye Formosa est essentiellement acheminée par le Brésil par voie aérienne. Le prix est déterminé en grande partie par le coût du transport, mais un équilibre semble avoir été atteint ici. Bien que la Colombie ait fait des efforts, le transport maritime des papayes a été complètement interrompu du fait de fruits cueillis trop tôt arrivant donc encore verts à destination. Les clients principaux sont les magasins spécialisés dans les fruits et légumes, ainsi que le secteur de la restauration avant le confinement. Cette filière connaît aujourd’hui une très faible reprise.

Les papayes sont également cultivées en Sicile où la saison se déroule d’avril à novembre. La variété la plus courante et la plus populaire est la Formosa.

États-Unis : augmentation de la demande de papayes

L’offre de papaye est stable, indique un commerçant de New York. Au début de l’année, l’offre était plutôt faible, mais la récolte augmente à mesure que la météo s’améliore. Actuellement, une part importante des papayes du Mexique provient de Colima, mais aussi d’autres régions, dont le Chiapas, Campeche et Veracruz. Certains volumes proviennent également du Guatemala.

La demande de fruits tropicaux, dont les papayes, est en augmentation car les gens sont de plus en plus préoccupés par un mode de vie sain. Le négociant affirme que la demande est plus élevée cette année par rapport à la même période de l’année précédente. Le prix est comparable à celui de 2020.

Afrique du Sud : pas de gros volumes à cette époque de l’année

La papaye étant plutôt un fruit d’hiver en Afrique du Sud, on ne trouve pas actuellement de gros volumes sur le marché. Il existe néanmoins un peu de stocks : environ 2 000 boîtes sur le marché de Johannesburg.

Les prix sont bons et conformes à ceux des autres années. Ils se situent entre R25 (1,4 euro) et R30 (1,68 euro) pour les papayes préemballées, contre seulement R6 (0,33 euro) pendant la haute saison.

Un agent du marché indique que les papayes préemballées sont de tailles décentes. De plus, la qualité est bonne. La semaine suivant les pluies qui ont accompagné le cyclone Eloise, quelques retards ont été enregistrés, mais la situation est désormais redevenue normale pour cette période de l’année.

Chine : les papayes ne sont pas très populaires

Les papayes ne sont pas très populaires en Chine. Le pays n’a pratiquement pas de production propre. Les papayes vendues sur le marché intérieur proviennent essentiellement de la province du Hainan. La principale saison de production commence au mois d’août. La papaye sucrée Red Milk est la variété la plus courante. Son prix est d’environ 5 RMB pour 500 grammes.

La Chine importe majoritairement des papayes des Philippines. La papaye OGM de Delo est très populaire sur les plateformes en ligne chinoises et coûte actuellement environ 15 RMB pour 500 grammes.

Panama : introduction d’une nouvelle variété

Les exportateurs panaméens sont en train de lancer une nouvelle variété sur le marché européen. La Hawaiian Big Papaya est un croisement entre les variétés taïwanaise et hawaïenne. Elle est légèrement plus grosse que le fruit habituel et peut être produite toute l’année. Les papayes du Panama sont généralement expédiées par voie maritime vers les États-Unis et le Canada, mais les exportateurs panaméens explorent de nouveaux marchés et étudient de nouvelles options de transport. À mesure qu’ils se développent sur le marché européen, ils envisagent de recourir, par exemple, au fret aérien. Les papayes ont une durée de conservation de 21 à 28 jours, à condition que la chaîne du froid ne soit pas rompue. L’expédition vers l’Europe par voie maritime prend 14 jours. Si cette solution existe, le produit peut atteindre les clients plus rapidement par fret aérien, offrant ainsi plus de temps pour distribuer le fruit dans toute l’Europe.

Brésil : un fruit destiné essentiellement à la consommation intérieure

Le Brésil est capable de fournir des papayes toute l’année. Il possède deux principales zones de culture : Linhares, dans l’État de Espírito Santo, et Baraúna, dans l’État de Rio Grande do Norte. Les producteurs de Linhares cultivent principalement la variété Golden (mais disposent également d’un certain approvisionnement en Formosa), et les producteurs de Baraúna cultivent principalement la variété Formosa. Cette semaine, la pluie a été abondante à Linhares, ce qui a entraîné une stagnation de l’offre. L’impact de cette situation sera visible sur le marché dans les semaines à venir. En revanche, l’offre de Barauna se porte bien, car les conditions météorologiques sont restées bonnes.

Les principaux marchés d’exportation des papayes brésiliennes sont l’Europe et les États-Unis, même si la majorité des papayes est destinée à la consommation intérieure. Des difficultés ont été rencontrées tout au long de l’année suite aux restrictions sur le fret aérien et aux prix élevés de ce dernier. Comme de nombreuses papayes sont expédiées par avion, beaucoup d’exportateurs ont utilisé le fret maritime pour garder des prix stables.

Australie : l’offre de papayes culmine en automne et en hiver

Alors que l’Australie dispose d’une réserve de papayes tout au long de l’année, le pic est atteint à l’automne et en hiver, jusqu’au printemps. Selon les dernières statistiques de Hort Innovation, 19 648 tonnes ont été produites au cours de l’année se terminant en juin 2020, soit une augmentation de 32 % par rapport à 2019. La valeur de la production a également augmenté de 15 %, pour atteindre 31,8 millions de dollars. Deux catégories principales sont actuellement cultivées en Australie : la papaye rouge, qui représente 85 % de la production fraîche, et la papaye jaune, qui représente les 15 % restants. L’Australie est un importateur de papayes fraîches. Pour l’année se terminant en juin 2020, elle en a importé 86 tonnes, alors que seulement 10 tonnes ont été exportées, soit 78 % de moins que l’année précédente. En termes de consommation, seulement 18 % des ménages australiens ont acheté des papayes fraîches. Il y a donc un fort potentiel pour accroître la popularité de ce fruit.

Source: Freshplaza

Regardez aussi

Marché mondial des cerises : prix, offre, demande...

Marché mondial des cerises : prix, offre, demande…

La récolte de cerises dans certains pays européens a été à la merci des fortes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *