Accueil / Actualités / Actu internationales / OGM: La production est en hausse en 2016
image_not_found

OGM: La production est en hausse en 2016

OGM: La production est en hausse en 2016 après le déclin de 2015.

Un revirement de situation a été observé dans la culture de biotechnologie et Organisme Génétiquement Modifié (OGM) qui a atteint 185,1 millions d’hectares cultivés en 2016 soit une augmentation de 3% (+ 5,4 million d’hectares) par rapport à 2015.

Le rapport de l’International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA), publié le 3 mai, indique que les Etats-Unis, le Brésil, l’Argentine et le Canada sont les plus gros producteurs d’OGM. Commodoafrica.com nous révèle que seul 26 pays dans le monde pratiquent la culture des OGM dont 19 pays en voie de développement et 7 industrialisés.

Si quatre pays : l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, l’Egypte et le Soudan, cultivaient auparavant les OGM, seulement deux d’entres eux ont continués en 2016 : l’Afrique du Sud et le Soudan.

L’ISAAA a toutefois observé des avancées dans l’examen réglementaire et dans l’approbation pour une diffusion commerciale de cultures d’OGM dans de nombreux pays africains.

Randy Hautea, coordinateur mondial de l’ISAAA, a déclaré dans un communiqué : «Même avec une longue histoire truffée d’obstacles réglementaires, les agriculteurs africains continuent d’adopter des cultures biotechnologiques en raison de la valeur qui découle de la stabilité et de la productivité de ces cultures biotechnologiques. De plus en plus de pays vont de l’avant et procèdent aux examens réglementaires de cultures comme les bananes, le niébé et le sorgho : nous sommes convaincus que la présence des cultures biotechnologiques va continuer à se développer en Afrique et ailleurs».

Regardez aussi

Égypte exportations oranges dépassent Espagne

Égypte : les exportations d’oranges dépassent celles de l’Espagne

Les volumes d’exportation d’oranges égyptiennes dépassent ceux de l’Espagne et de l’Afrique du Sud. Selon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *