Accueil / Actualités / Actu Maroc / Nouvelles technologies : les agriculteurs marocains sont à la traîne
Nouvelles technologies : les agriculteurs marocains sont à la traîne
Nouvelles technologies : les agriculteurs marocains sont à la traîne.

Nouvelles technologies : les agriculteurs marocains sont à la traîne

Les agriculteurs marocains sont à la traîne sur les nouvelles technologies, qui sont pourtant essentielles pour l’amélioration de la productivité.

L‘agriculture est gagnée par la déferlante numérique. Logiciels, applications agricoles, drones, robots…, les nouvelles technologies ont intégré le secteur agricole, un peu partout dans le monde. Cependant, au Maroc, les agriculteurs sont plus ou moins en retard par rapport à ces nouveautés, qui ont pourtant fait leurs preuves à l’international.

De nos jours, l’agriculture est confrontée à de nombreux défis. Changement climatique, sécheresse, vague de froid, pénurie d’eau, attaques récurrentes de ravageurs, moults contraintes se dressent face à la production en milieu agricole. Ainsi, une question demeure. Comment les agriculteurs peuvent passer outre ces pierres d’achoppement, afin d’augmenter leur productivité face à la démographie galopante et, ainsi, assurer la sécurité alimentaire ? Les nouvelles technologies dans l’agriculture répondent parfaitement à ces exigences.

Lire aussi : Modernisation de l’assurance agricole : le Maroc met les bouchées doubles

En effet, comme l’a souligné Mouhsine Lakhdissi, associé et CTO d’Agridata Consulting, lors de la conférence organisée par IMPACT Lab, mercredi 5 mai, sur « le futur de l’agriculture au Maroc », «pour rendre l’agriculture plus performante, il faut pouvoir relever le défi technologique, et ce dès à présent. Plusieurs techniques existent pour améliorer la productivité du secteur agricole», notamment à travers l’optimisation des ressources, l’intelligence artificielle, la robotique, et la collecte de données.

« Les principales contraintes qu’éprouvent les entreprises agricoles (marocaines, ndlr.) proviennent des déficits techniques d’optimisation des ressources en irrigation et de traçabilité dans l’agriculture de précision », rapporte nos confrères de L’Observateur.

De même, les exploitants agricoles n’arrivent toujours pas non plus à améliorer la rentabilité des terres, en plus de leur incapacité à protéger leurs plantations contre des maladies souvent ravageuses. Par ailleurs, «tous ces éléments montrent la nécessité de l’innovation dans le secteur agricole».

 

Regardez aussi

Agrégation agricole nouvelles modalités octroi des subventions au Maroc

Agrégation agricole : nouvelles modalités d’octroi des subventions au Maroc

De nouvelles modalités d’octroi des subventions pour l’agrégation agricole ont vu le jour au Maroc. …

2 commentaires

  1. Abderrachid Benslimane

    La nouvelle technologie est la clé d’une agriculture moderne et compétitive

  2. Abderrachid Benslimane

    Pour une agriculture moderne et compétitive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *