AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 1 décembre 2022
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le monde agricole et paysan constitue une ressource précieuse
M. Sadiki ministre agriculture 2022
M. Sadiki ministre de l'agriculture 2022 - Photo: MAP

Le monde agricole et paysan constitue une ressource précieuse

Le monde agricole et paysan: une ressource précieuse (M. Sadiki).

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, en sa qualité de Président du Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM), Mohammed Sadiki, a affirmé, vendredi à Rabat, que le monde agricole et paysan constitue une ressource précieuse.

M. Sadiki, qui présidait le Conseil d’administration du CIHEAM réuni pour sa 148ème session par visioconférence depuis Rabat, a fait l’éloge des femmes et des hommes des mondes ruraux et agricoles, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

En cette période historique, ces femmes et hommes ont permis par leur travail et leur dévotion de préserver la sécurité alimentaire, a-t-il ajouté, rappelant que dans le nouvel ordre mondial qui se dessine, leur place est essentielle et doit être renforcée.

“L’approvisionnement pérenne et sécurisé des marchés alimentaires sont des conditions de la paix et ces personnes en sont les garants. La souveraineté alimentaire doit être réfléchie avec elles notamment dans le cadre des dynamiques prometteuses de l’économie sociale et solidaire”, a dit M. Sadiki.

Avant d’entamer les échanges sur la conduite des activités et sur les avancées dans la procédure d’accréditation du CIHEAM pour la coopération déléguée auprès de la Commission Européenne (CE), le président a souhaité la bienvenue aux membres du conseil et félicité le délégué de la Tunisie au CIHEAM, Mahmoud Elies Hamza pour sa nomination au poste de ministre de l’agriculture.

Il a également félicité le nouveau délégué de l’Albanie, Enio Civici, secrétaire général du ministère de l’agriculture, ainsi que Thierry Dupeuple, nouveau directeur de l’Institut CIHEAM Montpellier.

Le Conseil a rappelé la vision précieuse et l’engagement important de Feu Cosimo Lacirignola, Directeur de l’Institut du CIHEAM Bari, puis Secrétaire Général du CIHEAM et adopté une décision visant à baptiser le campus du CIHEAM Bari en son honneur.

Un hommage a également été rendu à feu Raymond Février (Secrétaire général du CIHEAM entre 1985-1991). Importante figure du monde agricole, il a contribué à renforcer le rôle de la recherche pour le développement agricole et à ouvrir des perspectives nouvelles de collaboration entre les pays des deux rives de la Méditerranée.

Le président du Conseil et les délégations des Etats membres ont salué les importantes avancées en dépit d’un contexte sanitaire qui complexifie et limite le travail de terrain.

A ce titre, l’investissement de l’exécutif pour assurer la continuité et l’efficacité des services (formation, recherche, partenariats) – qui ont donné lieu à une augmentation du nombre d’étudiants et à une offre plus riche de formations – et pour développer de nouvelles initiatives à l’international a été salué.

Des succès qui ont notamment été possibles grâce à l’anticipation et l’adaptation permanentes des équipes face aux contraintes sanitaires.

Les délégations ont salué l’engagement du CIHEAM pour la poursuite des activités stratégiques (innovations, changements climatiques, filières BIO…), le renforcement des partenariats existants (FAO, UpM, EFI, COI, Arab Water Council…) et pour les nouvelles initiatives incluant une grande diversité de parties prenantes (Académies, club d’entreprises, associations de la société civile…).

Les récentes orientations programmatiques dans les domaines de la gestion soutenable de l’eau et des bassins versants ont été remarquées et elles seront notamment portées au Forum Mondial de l’Eau de Dakar (mars 2022) où le CIHEAM sera présent.

Au regard des exigences accrues de l’Union Européenne en matière de normes de gestion et de gouvernance, les délégations ont apprécié les progrès réalisés par le CIHEAM dans la procédure d’accréditation pour devenir un opérateur délégué de la Commission Européenne ainsi que pour le développement de politiques corporate inclusives (Plan d’égalité professionnelle, intégration du Genre dans la recherche notamment…).

Parmi les points discutés, les célébrations des 60 ans du CIHEAM (en 2022). De nouveaux projets, des événements et des conférences séquenceront une année de célébrations dans les pays membres et les Instituts.

Ces dernières se voudront tournées vers le futur, en lien avec les défis émergents et pour lesquels les solutions développées par la jeunesse méditerranéenne doivent être soutenues.

Des formations de qualité et adaptées aux défis émergents dont les impacts du Covid-19, ainsi que la meilleure insertion socio-professionnelle des jeunes dans une Méditerranée en mutation sont des facteurs essentiels de succès.

MAP

Regardez aussi

La saison s’annonce prometteuse pour Nadorcott

La sécheresse persistante ralentit la saison de Nadorcott, mais chez les producteurs l’optimisme reste de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.