Accueil / Actualités / Méknès : Réussir la campagne céréalière dans un contexte d’incertitude
Settat la superficie réservée aux céréales atteint 313000 ha
Céréales - Ph:DR

Méknès : Réussir la campagne céréalière dans un contexte d’incertitude

« Réussir la campagne céréalière dans un contexte d’incertitude », thème d’une rencontre à Meknès.

« Réussir la campagne céréalière dans un contexte d’incertitude: Enjeux économiques, climatiques et opérationnels de la campagne céréalière  » est le thème du séminaire qui a été organisé, vendredi à l’agropole de Meknès, avec pour objectif de diffuser les bonnes pratiques pour relever les défis de la campagne céréalière 2021-2022.

Initiée par l’Association Agripole Innovation Meknès (AGRINOVA), l’Institut Nationale de la Recherche Agronomique (INRA) et la Direction Régionale de l’Agriculture de Fès-Meknès, cette manifestation s’inscrit dans le cadre des préparatifs pour le lancement de la campagne agricole 2021-2022 au niveau de la région. S’exprimant à cette occasion, le directeur régional de l’Agriculture de Fès-Meknès, Kamal Hidane a souligné que cette journée a pour pour but d’informer les professionnels de la région et les mobiliser pour une meilleure capitalisation des acquis scientifiques et opportunités technologiques permettant de faire face aux aléas climatiques, économiques et opérationnels en vue de réussir la campagne agricole actuelle, ajoutant qu’il a été question, également, de mettre en valeur les résultats réalisés par l’INRA, dont les travaux de développement variétal et le rôle des variétés face aux enjeux de stress hydrique et d’efficience en intrants.

Cette rencontre a été, également, un espace d’échange et de renforcement de la collaboration entre les différents acteurs institutionnels et professionnels pour un meilleur essor de la filière céréalière, conformément aux nouvelles orientations de la stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 », a-t-il dit.

Le responsable régional fait a souligné que la région Fès-Meknès représente l’une des principales zones céréalière au Maroc avec une contribution moyenne annuelle de 20 pc de la production céréalière nationale, relevant que l’emblavement céréalier moyen de la région oscille autour de 650.000 hectares pour les trois types de céréales, avec un rendement moyen à l’hectare se situant entre 30 et 40 quintaux dans la plaine du Saïss et entre 15 et 20 quintaux dans les zones montagneuses.

Fort de ses avantages agronomiques et de son tissu agro-industriel dynamique, la Région Fès-Meknès constitue, également, un terroir céréalier de premier plan disposant d’énormes potentialités de développement à développer à travers la maîtrise des opportunités offertes par les innovations techniques, a fait remarquer M. Hidane.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part des agriculteurs et des professionnels, a porté sur l’examen de quatre axes à savoir « Préparation du sol, lit et détermination de la date optimale de semis », « Gestion raisonnée de la fertilisation azotée et suivi automatique des parcelles « , « Suivi de la parcelle et gestion phytosanitaire » et « Le bon choix végétal pour réussir sa campagne céréalière ».

Le séminaire a été, aussi, l’occasion pour la présentation de solutions pour la réduction de l’utilisation des intrants, l’optimisation du rendement et le renforcement de l’échange des expertises.

MAP

Regardez aussi

"Efficacité hydrique et dessalement de l’eau de mer comme priorités"

« Efficacité hydrique et dessalement de l’eau de mer comme priorités »

Eau: le programme gouvernemental sera axé sur l’efficacité hydrique et le dessalement de l’eau de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *