Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les marchés locaux suffisamment approvisionnés en produits alimentaires

Les marchés locaux suffisamment approvisionnés en produits alimentaires

Les marchés locaux sont suffisamment approvisionnés en produits à forte consommation durant le mois de Ramadan.

Les marchés locaux de la région Rabat-Salé-Kénitra sont suffisamment approvisionnés en produits à forte consommation durant le mois sacré du Ramadan, a assuré, le chef du service de l’action économique et du contrôle à la wilaya de Rabat-Salé-Kénitra, El Mostapha Boulahia.

Selon les investigations menées par les Commissions mixtes de contrôle de la qualité et des prix des produits alimentaires au niveau des aires de commercialisations de gros, du marché de gros de fruits et légumes, des abattoirs municipaux, de la halle aux grains, des supermarchés et des commerces de proximité, il ressort que l’offre en produits fortement consommés durant le mois sacré répondra aux besoins de consommation des ménages, à l’exception du pois chiche qui connaît une légère régression de l’offre, influant ainsi le prix de cette denrée, et l’augmentation des prix des produits halieutiques allant jusqu’à 20 %, a indiqué M. Boulahia dans une déclaration à la MAP.

Il a, dans ce sens, relevé que les prix des produits de base restent en majorité stables et à leurs niveaux habituels hormis certains produits dont les prix connaissent un changement, dû essentiellement à des facteurs conjoncturels ou saisonniers tels que le prix de pois chiche qui se situe actuellement entre 20 et 30 DH/kg, précisant que cela est attribué à la non coïncidence de la récolte nationale de cette denrée avec le mois de Ramadan et l’augmentation de la demande des ménages.

 Chaque année avant l’avènement du mois béni, les commissions mixtes, composées notamment de représentants de la wilaya dépendant de la division des affaires économiques et de la coordination, des représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), des représentants des bureaux d’hygiène municipaux, des délégations de la santé et des membres des autorités locales, consolident et renforcent leurs actions pour assurer le suivi de la situation d’approvisionnement du marché local et de contrôle des prix des produits de base, plus particulièrement ceux de grande consommation, a-t-il poursuivi.

Pour préserver la santé des consommateurs, M. Boulahia a souligné l’impératif d’accorder un intérêt particulier à la sécurité et à la qualité des produits destinés à la consommation et de renforcer les opérations de contrôle au niveau des lieux de préparation, de stockage et de vente des produits alimentaires, tout en garantissant une couverture de tous les quartiers, les marchés, les unités de production et les stocks de ces produits.

Il a été également décidé de mettre en place des cellules de permanence au siège de la préfecture au cours de ce mois béni, pour recevoir et examiner les éventuelles plaintes des citoyens et des commerçants relatives aux pratiques frauduleuses concernant les prix, l’approvisionnement et la qualité des produits, a-t-il fait savoir, précisant que les personnes en charge de la réception des requêtes des consommateurs sont disponibles 7j/7j de 9 à 18 h.

  »En cas de constatation d’une anomalie sur le marché, le consommateur peut saisir cette cellule pour le traitement de sa requête et par la suite une commission mixte instituée à cet effet sera dépêchée sur les lieux pour prendre les mesures juridiques et réglementaires prescrites en la matière. », a-t-il fait remarquer, rappelant que ces commissions de contrôle protègent les intérêts économiques et physiques des consommateurs et les conditions d’hygiène et de salubrité publique.

Dans ce sillage, il a souligné qu’une attention particulière est accordée aux opérations de contrôle entreprises au niveau des locaux spécialisés dans la fabrication des gâteaux traditionnels, des laiteries, des pâtisseries et boulangeries qui connaissent un afflux massif des consommateurs, afin de faire respecter les conditions d’hygiène et de qualité requises.

Dans ce cadre, M.Boulahia a indiqué que durant le 1er trimestre 2018, il a été procédé à la verbalisation de 152 contrevenants de la loi sur la liberté des prix et la concurrence, dont 140 infractions relatives au défaut de présentation de facture, 10 pour refus de prestation de service et deux autres pour non transit par les marchés de gros de fruits.

S’agissant des actions des brigades mixtes de contrôle d’hygiène et de la qualité, durant la même période, 91 mise en demeure ont a été adressées aux différents professionnels, a-t-il poursuivi, faisant remarquer qu’il a été procédé à huit fermeture pour manquement aux conditions d’hygiène et de la qualité, ainsi que la saisie notamment du poulet (9kg), de viandes (11kg), de viandes hachée (9kg), de frites (10kg), de pâtisseries (4kg) de sauces (20 L) et d’huile de friture (4L).

Dans la même lignée, le responsable a mis l’accent sur la nécessité de renforcer les actions menées par les Commissions mixtes de contrôle de la qualité et des prix des produits alimentaires au niveau de l’ensemble des commerces et d’intensifier les opérations de communication et de sensibilisation, à travers les chambres professionnelles, les associations de commerçants, les associations de protection du consommateur et les médias, en vue de contribuer à l’encadrement et à la sensibilisation des commerçants et des consommateurs.

 Il a, en outre, fait savoir que les Commissions mixtes sont tenues d’établir une communication efficiente avec le consommateur, en l’informant, à travers les différents moyens, de la situation réelle de l’approvisionnement et des prix, en vue d’assurer l’approvisionnement régulier des marchés, la transparence dans les transactions commerciales, la concurrence loyale et la protection du consommateur.

Lors d’une réunion élargie, tenue récemment, consacrée au suivi de la situation d’approvisionnement du marché national et des prix des produits de base, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a souligné que « d’après les données actualisées fournies par les responsables des départements ministériels et des établissements concernés et les représentants des préfectures et provinces, la situation de l’approvisionnement des marchés dans les différentes provinces et préfectures du Royaume connaît une offre large et diversifiée qui répond à tous les besoins, notamment ceux des produits de grande consommation lors du mois sacré de Ramadan ».

 La rencontre a permis aussi de s’arrêter sur le bilan des réunions de coordination et les mesures prises dans les différentes préfectures et provinces conformément aux instructions données aux walis et gouverneurs pour la mise en place des mécanismes de coordination et de suivi nécessaires aux niveaux provincial et local.

Regardez aussi

Olives: vers la création d'un catalogue mondial des variétés commerciales authentiques

Olives: vers la création d’un catalogue mondial des variétés commerciales authentiques

Un catalogue mondial des variétés d’olives commerciales authentiques verra le jour. Le Conseil oléicole international …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *