Accueil / Actualités / Actu internationales / L’importance du phosphate, une opportunité pour le Maroc
image_not_found

L’importance du phosphate, une opportunité pour le Maroc

L’importance du phosphate, l’avenir du Maroc est dans son phosphate.

Des scientifiques américains viennent de réaliser une nouvelle étude sur le phosphate et l’importance qu’il occupera dans le monde au cours de ces prochaines années. A travers cette étude, le Maroc s’imposerait comme un acteur incontournable sur l’échiquier mondial, éclairage.

Le phosphate, pétrole de demain

Le phosphate pourrait devenir le pétrole de demain, c’est en tout cas l’avis de ces scientifiques. En effet les ressources du sol sur l’ensemble de la planète s’épuisent régulièrement et de manière alarmante, et depuis la révolution industrielle cet épuisement s’est accéléré fortement. Aujourd’hui se pose même la question de savoir s’il n’est pas trop tard pour la planète puisque d’après ces scientifiques, le sol ne pourra plus pleinement remplir ses fonctions de régulateur.

D’après Ronald Amundson, professeur de l’Université de Berkeley « les gens ne sont pas conscients de la transformation géologique qui a lieu en ce moment parce que les changements se produisent lentement et ne sont souvent remarquables qu’après deux ou trois générations ».
Le scientifique va plus loin, l’activité agricole est grandement responsable de la transformation de la planète et du déséquilibre actuel du cycle de reconstitution des éléments nutritifs du sol.

Les agriculteurs utilisent trois éléments nutritifs essentiels pour fertiliser leurs sols: l’azote, le potassium et le phosphore. L’azote étant disponible dans l’air respiré par les plantes, les autres nutriments eux viennent d’exploitation minière et le Maroc en tire un avantage certain.

Le Maroc, acteur incontournable de l’économie

Pour notre scientifique Ronald Amundson, professeur de l’Université de Berkeley, « Le Maroc sera bientôt la plus grande source de phosphore dans le monde, suivie par la Chine. Ces deux pays auront un grand rôle à jouer dans la répartition de ces ressources. Certaines personnes suggèrent que nous allons voir l’émergence d’un cartel du phosphate ». A noter que le Maroc dispose de plus du tiers des réserves mondiales de phosphates, et que les Etats Unis vont épuiser leurs réserves d’ici 20 ans

Ainsi, le Maroc (et la Chine dans une moindre mesure) se retrouvera très bien positionné sur un marché juteux qui depuis 50 ans a fait grimper les prix. En 1961 le prix de la roche était de 80 dollars, avant d’atteindre son pic en 2008 à 450 dollars. Quant au potassium, les prix fluctuent régulièrement. Actuellement la tonne est vendue à environ 700 dollars contre 875 dollars en 2009, mais devrait atteindre les 1 500 dollars en 2020.

L’Office chérifien des phosphates (OCP) peut se frotter les mains, et le Maroc aussi!

AM

Regardez aussi

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 a pour objectif de préserver la santé des travailleurs agricoles. …

Un commentaire

  1. Avatar

    soyez vigilants a ce que l’utilisation de ces matieres chimiques n’ait pas une conséquence néfaste sur la vie la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *