Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les rosacées fruitières, un long parcours de recherche au CRRA de Meknès
image_not_found

Les rosacées fruitières, un long parcours de recherche au CRRA de Meknès

Les rosacées fruitières, un long parcours de recherche au CRRA de Meknès.

Afin de mettre le point sur l’intérêt du matériel végétal des rosacées fruitières au Maroc qui provient principalement de deux origines, le matériel végétal local, provenant de semis et le matériel végétal introduit qui constitue plus des 3/4 du matériel végétal en collection et provient de tous les pays méditerranéens notamment l’Espagne et la France, le Centre Régional de la Recherche Agronomique (CRRA) Meknès a organisé récemment un séminaire sous le thème « Ressources génétiques des arbres fruitiers et opportunités de création de nouvelles variétés ».

Ainsi, dans l’objectif de protéger les ressources génétiques locales de l’érosion, due principalement à la sécheresse et à l’adoption de variétés introduites, l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) a entrepris un long programme de recherche ciblant les zones de culture traditionnelle de plusieurs espèces (pêcher, amandier, abricotier, figuier…). Ces travaux de prospection, de collecte et d’évaluation du matériel végétal local, ont permis de sélectionner plusieurs variétés proposées à la profession pour leurs performances et avantages. Ils ont aussi aidé à accumuler d’importantes données de description morphologique et pomologique et de mettre en collection une large gamme de génotypes dans les domaines de l’INRA.

A rappeler que les rosacées fruitières, couvrent une superficie estimée à plus de 200 000 hectares avec une nette dominance de l’amandier (70%). Sur le plan géographique, ces espèces sont répandues dans toutes les régions du Maroc avec une concentration particulière au niveau des zones montagneuses pour l’amandier, le Rif pour le figuier, le moyen atlas et le plateau de Sais pour la majorité des rosacées.

Avec INRA

Regardez aussi

La pénurie eau menace t-elle agriculture marocaine ?

La pénurie d’eau menace t-elle l’agriculture marocaine ?

La pénurie d’eau au Maroc inquiète au plus haut point les agriculteurs et les ménages. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *