Accueil / Technique / Les méthodes pour la culture de l’échalote au Maroc
echalote_maroc

Les méthodes pour la culture de l’échalote au Maroc

La culture de l’échalote au Maroc.

L’échalote est une plante vivace, conduite en culture annuelle. Elle est originaire de l’Asie et de l’Europe de l’Est. Au Maroc, les principales régions productrices sont celles de l’oignon telles que: Saïs, Tadla, Doukkala… . La partie consommée est le bulbe (de petit calibre: 2 à 4 cm de diamètre). Le bulbe joue un rôle dans la baisse de la tension artérielle et dans la stimulation de l’appétit. L’huile extraite des graines a un effet bactéricide.

Les exigences écologiques pour la culture de l’échalote au Maroc: La plante est de saison froide. Les exigences de l’oignon sont aussi valables pour l’échalote. La culture résiste à un ombrage partiel et à la sécheresse. Elle est très rustique et résiste au gel.

Les différentes variétés d’échalote au Maroc: On distingue deux types de bulbes.

Le type “Rouge”

  • Le groupe se multipliant par division de bulbes (Red Shallot et la rouge)
  • Et, le groupe se multipliant par graines (Atlas, Ambition, Matador et Prizma)

Le type “Jaune”

  • Les variétés qui se multiplient par division de bulbes (Grisella et Dutch Yellow)
  • Et, les variétés qui se multiplient par graines (Bonilla et Créatio)

L’installation de la culture: Les bulbes peuvent être plantés en automne (Septembre) ou au printemps (Mars-Juin). Mais la plantation d’automne résulte, en général, en la formation de hampes florales indésirables, qu’il faut éliminer. La plantation se fait aux distances de 0,1m x 0,5m entre lignes ou en planches (cuvettes de 2 à 4 lignes). On utilise 250 à 300kg de bulbes pour obtenir les plants nécessaires à la plantation d’un hectare. La production de petits bulbes se fait à partir des graines ou de gros bulbes mères divisés. La production de gros bulbes se fait à partir des petits bulbes.

L’irrigation de l’échalote au Maroc: Pratiquement les mêmes opérations d’entretien que pour la culture de l’oignon sont nécessaires pour l’échalotte. On réduit les apports d’eau à l’approche de la maturation.

La fertilisation de l’échalote au Maroc: On apporte 20 à 30 T/ha de fumier et 120 + 100 + 100 kg/ha, respectivement de N, P2O5 et K2O. L’Azote doit être fractionné en deux ou trois apports.

La lutte phytosanitaire de l’échalote au Maroc: On traite contre les thrips, l’araignée, les pourritures et les nématodes.

La récolte et la conservation de l’échalote au Maroc: La récolte ressemble à celle de l’oignon (fanage et destruction de la partie aérienne, arrachage, ressuyage). On peut passer une pulvérisation foliaire de l’inhibiteur de germination-croissance, le maléique hydrazide (2 kg/ha) au stade bulbes mûrs, 15 à 20 jours avant la récolte. Ce produit augmente la durée de conservation des bulbes (il ne faut pas utiliser ce produit sur les graines). En conservation, il faut choisir un local aéré, froid (0 à 4°C ). Il faut déposer les bulbes sur des clayettes afin d’éviter leur tassement et de favoriser leur aération.

Avec www. légume-fruit-maroc.com

Regardez aussi

Aperçu du marché mondial des raisins de table

Aperçu du marché mondial des raisins de table

La demande sur le marché des raisons est un peu faible pour l’instant. Les saisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *