Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les marocains ne sont pas séduits par les produits aquacoles
image_not_found

Les marocains ne sont pas séduits par les produits aquacoles

Poisson d’élevage: loin des habitudes de consommation des marocains

Selon une enquête réalisée par l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture (l’ANDA), seulement 4 Marocains sur 10 sont prédisposés à acheter du poisson d’élevage (aquaculture). En revanche, en Europe, de sérieuses opportunités s’offrent au Maroc dans ce secteur.

Selon une enquête, de 2013, sur la consommation aquacole au Maroc, les Marocains ne sont pas très très fan du poisson issu de l’aquaculture. Ce sont les poissons les moins consommés par les ménages au Maroc. Les huîtres et les moules sont les seules espèces à être associées à ce concept d’élevage. 3 marocains sur 10 connaissent le concept de l’aquaculture. Selon cette enquête, 60% des Marocains sondés refusent catégoriquement d’acheter du poisson d’élevage. Les 40% restants ne sont pas forcément de grands consommateurs de ce type de poisson, mais peuvent en acheter. L’aquaculture est loin d’être entrée dans les habitudes, en dépit de l’intérêt que lui portent les pouvoirs publics depuis plusieurs années déjà.

Bien qu’il soit encore trop tôt de juger le degré de consommation des produits aquacoles au Maroc, en l’absence d’une production significative. La consommation est néanmoins plus importante chez les habitants des villes non côtières, notamment à Fès (47%) et à Marrakech (43%).

Par ailleurs, l’étude démontre que plusieurs pays européens offrent d’importantes opportunités commerciales aux éleveurs de poisson marocains. La France, l’Espagne, la Grande Bretagne ou la Belgique sont autant de marchés où le royaume peut se positionner pour écouler sa production, s’il parvient à developper davantage le secteur de l’aquaculture.

Crédit photo:DR

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *