Accueil / Actualités / Actu internationales / Les libellules disparaissent…
image_not_found

Les libellules disparaissent…

11 espèces de libellules en voie de disparition en France.

Onze espèces de libellules et demoiselles sont menacées de disparition en France. C’est le constat d’une étude de l’Union Internationale pour la conservation de la nature publiée le 31 mars dernier.

D’après le dernier recensement, mené conjointement par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), sur les 89 espèces présentes en France, 11 sont désormais menacées de disparition. En particulier la Déesse précieuse Nehalennia speciosa, une petite libellule bleu turquoise et noir, qui est en danger critique, selon le magazine Science et avenir.

13 autres espèces sont quasi menacées, dont le Leste fiancé (Lestes sponsa) visible dans le diaporama ci-dessous. Surtout, deux espèces sont dès lors considérées comme disparues de l’Hexagone : le Leste enfant (Sympecma paedisca) et le Leucorrhine rubiconde (Leucorrhinia rubicunda). « Le nombre de libellules menacées pourrait doubler à l’avenir si rien n’était entrepris pour préserver les zones humides dont elles dépendent », préviennent les scientifiques responsables de l’étude. Autre menace : l’écrevisse américaine, une espèce invasive qui s’attaque notamment aux larves des libellules, souligne la même source.

Ainsi, onze espèces de libellules présentes sur le territoire métropolitain sont menacées de disparition, sur les 89 espèces identifiées, soit 12 % des libellules. De plus, « ce nombre pourrait doubler à l’avenir si rien n’est entrepris pour préserver les zones humides », avertit l’ONG. Treize autres espèces sont aussi considérées comme quasi-menacées.

Les libellules sont dépendantes des étangs et marais français. Leurs larves se développent dans l’eau, d’où la présence indispensable de zones humides pour leur survie. L’aménagement des cours d’eau et des étangs, le dragage des fonds constitue une destruction de l’habitat naturel des libellules et met donc en péril la survie de plusieurs espèces. Certaines libellules dépendent de milieux spécifiques, comme les tourbières. Or il en existe de moins en moins en Europe.

La libellule est un symbole de la biodiversité et de la beauté de la nature. En outre, elle contribue dans la lutte biologique contre de nombreux insectes ravageurs pour les récoltes.

Crédit photo:DR

Regardez aussi

Béni Mellal-Khénifra : La filière de la grenade assiste à un boom

Béni Mellal-Khénifra : La filière de la grenade assiste à un boom

La région de Béni Mellal-Khénifra produit 50% de la production nationale de grenade. La filière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *