AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le revenu agricole espagnol chute en 2022 à 27 861 millions d’euros, soit 5,5% de moins qu’en 2021
Des criminels néerlandais utilisent les exportations de pommes de terre vers l'Afrique pour blanchir argent
Des criminels néerlandais utilisent les exportations de pommes de terre vers l'Afrique pour blanchir de l'argent.

Le revenu agricole espagnol chute en 2022 à 27 861 millions d’euros, soit 5,5% de moins qu’en 2021

L’augmentation du coût de production en agriculture n’est pas compensée par l’augmentation de la valeur de production

Le revenu agricole en termes courants par unité de travail annuel (UTA) a diminué de 1,2% en Espagne pour atteindre 32 194 euros. La baisse du revenu agricole est due aux coûts de production et aux aléas climatiques, même si la production végétale atteint un niveau record.

En Espagne, « le revenu agricole a atteint 27 861 millions d’euros en 2022, ce qui représente une baisse de 5,5% par rapport à celui de 2021. Le chiffre est supérieur de 1,1% à sa valeur en 2020 », a indiqué le Ministère espagnole de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation dans sa publication sur la première estimation des principaux chiffres économiques du secteur agricole. En effet, et selon le site hortoinfo, la cause principale de cette baisse a été la forte augmentation des coûts de production du secteur, causée à son tour par la guerre en Ukraine. Cette augmentation n’était malheureusement pas compensée par l’augmentation de la valeur de la production du secteur agricole. En outre, le déclin de certaines cultures a été provoqué par les aléas climatiques.

Pour les légumes, la production a augmenté de 4,2% en valeur, atteignant le chiffre maximum de toute la série historique avec 36 459 millions d’euros. Cette hausse vient grâce à la bonne tenue des prix perçus par les agriculteurs, qui a compensé la baisse des quantités produites. La contribution positive du groupe des légumes se distingue grâce à l’augmentation de leurs prix (+16,2%), bien que le volume de production ait diminué de 9,7%. Cependant, les fruits ont vu leur valeur baisser de 9,7%. Pour ce secteur, la moindre quantité collectée n’est que partiellement compensée par la hausse des prix (+11,4%).

De leur côté, les céréales ont connu une progression de 2,6%. Pour cette filière, la forte hausse des prix (+38,2%) a été compensée par la baisse des quantités (-25,8%). Dans le même sens, la hausse du prix de l’huile d’olive (+27,6%) a permis d’augmenter la valeur pour ce secteur de +28,6%. Pour la production animale, une valeur record de 25 495 millions d’euros (+24,5 %) a été enregistrée. La cause étant la hausse de ses prix et le bon comportement de la quantité produite, qui est restée stable par rapport à l’année précédente.

D’après la même source, une valeur de (+22,6%) a été atteinte pour le lait, suite au bon comportement des prix (+25,6%), puisque sa quantité a diminué de 2,4%. Il convient de mentionner la hausse significative de la valeur des œufs, 53% de plus qu’en 2021, en raison d’une hausse de 62,6 % de leurs prix.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *