Accueil / Technique / Le principe de production du jus d’agrumes
Covid-19-Un-désinfectant-fait-à-partir-de-jus-d-orange-voit-le-jour

Le principe de production du jus d’agrumes

Comment extraire et produire du jus d’agrumes ? 

Extraire le jus d’un fruit repose sur un processus bien précis. Dans le cas des agrumes, les composants présents à l’intérieur des machines interagissent de manière à éplucher les oranges et presser le jus de l’orange épluchée via une passoire. Et ce en quelques secondes seulement. Le résultat final est l’obtention d’un jus de très bonne qualité et prêt à la consommation tout comme un jus qui a été fraîchement pressé. Mais, à ce stade là, le jus peut encore être transformé en PJD ou bien en Jus d’Orange Concentré (JOC). La production de JOC commence dès la réception et le déchargement des fruits. Les agrumes sont apportés à l’usine via des camions. Focus. 

Le déchargement

Cette étape est généralement assez simple. Tout d’abord, les oranges en mauvais état sont écartées lors du déchargement. Les autres sont envoyées vers les bacs de stockage. En règle générale, les fruits peuvent être prélevés afin de déterminer le niveau de maturation et la teneur en jus. Les niveaux de sucre et d’acide permettent de déterminer la base pour l’achat des fruits et de connaître les mélanges sélectifs de chargements afin de pouvoir atteindre des paramètres spécifiques essentiels de qualité. On pense notamment au Brix. Le Brix est une mesure du contenu en sucre et la proportion d’acide. Ces proportions déterminent les normes de qualité du produit, le goût ainsi que la couleur.

Le stockage 

Les agrumes sont envoyées vers des bacs de stockage. Ces bacs sont généralement en boix et en métal. Ils sont équipés d’écrans obliques qui permettent de minimiser les impacts du fruit lors de la descente jusqu’en bas.

Le lavage et la désinfection 

Les fruits sont ensuite envoyés vers une machine à laver qui est équipée de brosses. Les oranges y sont lavées, désinfectées et de nouveau calibrées (avant l’extraction du jus). Lors de ce lavage, des détergents et un rinçage à l’eau chlorée peuvent être employés.

L’extraction et l’affinage

Les oranges sont ensuite classées par taille et sont dirigées vers les extracteurs de jus. Le jus qui est extrait et par la suite envoyé vers des finisseuses. Les finisseuses se chargent de séparer le jus des sacs de jus. Le jus finit peut ensuite être centrifugé afin de réduire son niveau de pulpe et de résidus.

La pasteurisation 

Une fois récupéré, le jus affiné est ensuite envoyé vers la pasteurisation où il aura un traitement thermique qui permettra de désactiver les enzymes et les micro-organismes naturels.

L’évaporation 

Maintenant qu’il est pasteurisé, le jus doit être concentré dans un évaporateur TASTE (Thermally Accelerated Short Time Evaporator ou Évaporateur à Accélération Thermique de Courte Durée). Cette étape est essentielle car elle permet d’évacuer l’eau présente dans le jus d’agrumes sous forme de vapeur  (en très peu de temps). Le jus ne passe qu’une seule fois par l’unité. Le TASTE permet de faire d’incroyables économies de vapeur.  Cet évaporateur est considéré comme l’Unité de concentration standard pour la filière des agrumes.

Le refroidissement et le stockage

Le concentré qui provient de l’évaporateur est par la suite refroidi soudainement à une température qui tourne entre 5 et 10°C. Le concentré est ensuite réfrigéré à une température qui avoisine les -5 et -10°C. Le jus est ensuite stocké dans de grandes cuves de stockage en vrac. Ces cuves sont placées dans une chambre froide qui à une température comprise entre -10 et -18°C. Ce site est communément appelé: ferme-cuve ou tank farm. Le stockage du jus dans ces cuves est une norme pour l’industrie, ainsi que le transport et la distribution en vrac aux marchés. Le concentré en tonneaux d’acier recouverts de polyéthylène peut être utilisé afin de satisfaire les exigences des marchés qui ne sont pas organisés pour le traitement en vrac ou les ordres spéciaux. Les tonneaux sont ensuite stockés dans des chambres froides aux mêmes conditions de température que les dans les fermes-cuves.

Dans le cadre de chacune de ces étapes figure un contrôle. Ce contrôle permet de garantir qu’un produit est sain et respecte les normes exigées. Ceci permet également aux industries de rester compétitive, d’atteindre une gestion totale de la qualité, de la rentabilité mais cela permet aussi une meilleure gestion des affaires.

Regardez aussi

Aperçu du marché mondial des raisins de table

Aperçu du marché mondial des raisins de table

La demande sur le marché des raisons est un peu faible pour l’instant. Les saisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *