AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc et le Sénégal renforcent leur coopération dans le domaine agricole

Le Maroc et le Sénégal renforcent leur coopération dans le domaine agricole

Rencontre bilatérale entre le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et le Ministre de l’Élevage et des Productions Animales du Sénégal.

  • Une volonté commune de renforcer la coopération dans le domaine agricole, de l’élevage et des productions animales
  • Signature d’un protocole de partenariat entre le Maroc et le Sénégal pour une croissance durable et inclusive des filières équines des deux pays

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a tenu le samedi 22 octobre 2022 à El Jadida, en marge du salon du cheval d’El Jadida, une rencontre bilatérale avec le Ministre de l’Élevage et des Productions Animales du Sénégal, M. Aly Saleh Diop, en visite officielle au Maroc.

La rencontre s’inscrit dans la vision portée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI Que Dieu Le glorifie, prônant une coopération sud-sud solidaire et agissante. Les discussions ont porté sur l’importance de l’élevage et sur les enjeux liés au secteur des ressources animales ainsi que sur les axes et les perspectives de renforcement de la coopération entre les deux pays dans ces domaines.

Sous la présidence des deux ministres, la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) et le Ministère de l’Élevage et de Productions Animales du Sénégal ont signé un accord de partenariat portant sur le renforcement de la coopération des deux institutions en matière de transfert d’expertise, d’amélioration génétique, et d’accompagnement technique. Il s’agit des domaines essentiels à l’émergence de filières équines africaines durables, performantes et productrices de valeur.

Signé par M. Omar SKALLI, Directeur Général de la SOREC et par Dr. Alphonse SENE, Directeur du Développement des Équidés, cet accord s’intègre dans la démarche globale de coopération multisectorielle et agricole initiée par le Royaume du Maroc et par la République du Sénégal. Il illustre l’ambition partagée des deux pays de mettre en place un cadre de coopération structurant dans le domaine de la filière équine, afin de positionner le cheval en tant que levier économique et de création d’emploi. Enjeu stratégique pour le Maroc et pour le Sénégal, le développement de l’élevage, à travers la production de chevaux de qualité et l’amélioration des races équines, est au centre ce partenariat.

Ce protocole définit les domaines de coopération ainsi que les conditions et les modalités qui régiront le partenariat entre la SOREC et le Ministère de l’Élevage et de Productions Animales du Sénégal. Les deux institutions s’engagent à renforcer et à développer leur coopération à travers la formation, l’amélioration génétique et l’accompagnement technique. La SOREC accompagnera la filière équine sénégalaise sur l’ensemble des volets techniques au niveau de l’élevage, des courses hippiques et des sports équestres.

Par sa portée ambitieuse et son impact socio-économique, cet accord de partenariat incarne un modèle efficace de coopération Sud-Sud menant à une croissance durable et inclusive des filières équines africaines. Convaincue que le partage d’idées et d’expertises permet de surmonter les défis communs et de bâtir des forces communes, la SOREC ambitionne d’établir d’autres partenariats avec les pays voisins qui souhaitent structurer leurs filières équines afin de les ériger en tant que vecteurs de développement social et économique.

À propos de la SOREC

La Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) est une entreprise publique créée en 2003 sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. Forte d’un business model unique au monde, la SOREC poursuit les missions suivantes : l’encadrement de l’élevage & l’amélioration des races de chevaux dans les Haras Nationaux, l’organisation des courses de chevaux dans les hippodromes, la gestion des jeux hippiques, ainsi que la réalisation et l’exploitation des infrastructures hippiques. Poursuivant l’ambition de positionner la Filière équine en tant que Moteur de Développement en Milieu Rural, la SOREC oriente son action sur la valorisation des races et sur les monétisations des utilisations du cheval afin d’accompagner l’émergence d’écosystèmes économiquement viables et financièrement indépendants.

MAPM
Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *