Accueil / Actualités / Le Japon veut apporter ses technologies agricoles au Maroc
Le Japon veut apporter ses technologies agricoles au Maroc
Ph: Japon pixabay

Le Japon veut apporter ses technologies agricoles au Maroc

Maroc-Japon : Un partenariat stratégique tourné vers la relance

Le partenariat stratégique liant le Maroc au Japon est appelé à constituer un élément clé de la relance économique dans plusieurs domaines de coopération et ce, à l’heure où le Royaume amorce les grands chantiers du Nouveau modèle de développement (NMD).

Cette dynamique post-pandémie qui s’ouvre aux relations bilatérales serait d’autant plus consolidée par la volonté nippone de transposer son modèle de coopération avec le Maroc de l’aide au développement au partenariat gagnant-gagnant.

L’intérêt croissant des entreprises japonaises de s’implanter au Royaume atteste de l’approfondissement du partenariat économique bilatéral. En témoigne la hausse du nombre de ces sociétés de 35 en 2014 à plus de 70 en 2021.

Pour le Japon, dont la première mission diplomatique au Maroc remonte à 1932, avant l’inauguration en 1961 de son ambassade à Rabat, le Royaume demeure donc un partenaire fiable et privilégié au sein du continent africain. Un état de fait conforté par la stabilité politique du Maroc sur le plan régional, et par la résilience, unanimement saluée par la communauté internationale, qu’il a manifestée dans sa lutte contre la crise sanitaire.

A ce titre, le Directeur-général de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) au Maroc, Masahide Honda, a mis en avant la riposte effective du Maroc face à la crise économique induite par la pandémie de la Covid-19, soulignant que le Royaume a démontré sa capacité de résilience via l’adaptation de son écosystème industriel au contexte actuel, notamment à travers la convergence de l’industrie vers la production locale.

M. Honda, fraichement nommé au Maroc, a en outre affirmé, dans une interview exclusive accordée à la MAP, que la stabilité politique dont jouit le Royaume, son capital humain hautement qualifié, son infrastructure, ses zones d’accélération industrielles et ses multiples Accords de libre-échange lui confèrent un très haut potentiel de Business Doing qui s’illustre par la perception positive qu’entretiennent les entreprises japonaises sur l’environnement des affaires au Maroc.

Le Maroc représente un hub vers le marché africain que les entreprises japonaises considèrent comme très important pour développer leurs affaires, a dit M. Honda, saluant la dynamique instaurée dans le cadre de la coopération entre les deux pays dans plusieurs secteurs clés comme le médical, les startups, les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’énergie et l’agriculture.

Il a ainsi relevé l’atout majeur du Maroc dans le secteur agricole dont le Japon dispose de compétences et de technologies avancées, expliquant, à cet égard, que la JETRO ambitionne de servir de pont aux deux pays pour développer une nouvelle technologie localement adaptée pouvant également bénéficier au marché africain dans le cadre de la coopération triangulaire.

Pour ce qui est du soutien aux efforts consentis par le Maroc, M. Honda a affirmé que la JETRO œuvre en collaboration avec ses homologues marocains pour l’amélioration de la part des investissements directs japonais au Maroc afin d’assurer une croissance du taux d’employabilité et un transfert de technologie.

Le responsable nippon a également précisé à cet égard que la transformation numérique que connaît le monde a exigé la mise en place de solutions numériques et de plateformes digitales destinées à rapprocher les entreprises marocaines et japonaises dans l’objectif de faciliter les interactions et accélérer le développement des échanges.

Dans ce sens, M. Honda se fixe comme priorité durant son mandat de solliciter les entreprises japonaises à adhérer à l’accélération industrielle que connaît aujourd’hui le Maroc à travers des investissements dans divers secteurs tels que l’automobile, l’aéronautique et les industries de haute technologie qui font partie du domaine de compétences des sociétés japonaises. Il s’agira pour les entreprises japonaises, poursuit M. Honda, de profiter des avantages concurrentiels offerts par le Maroc.

Établie en décembre 2014 au Maroc, la JETRO est une organisation gouvernementale placée sous la tutelle du ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie qui a pour vocation de développer la coopération économique et industrielle entre le pays d’accréditation et le Japon et de promouvoir les investissements bilatéraux.

La coopération maroco-nippone est également soutenue par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui accompagne le Maroc, depuis 1967, dans la réalisation de certains projets d’infrastructures, notamment ruraux, de pêche, d’agriculture et de santé via des dons et des prêts concessionnels.

MAP

Regardez aussi

"Efficacité hydrique et dessalement de l’eau de mer comme priorités"

« Efficacité hydrique et dessalement de l’eau de mer comme priorités »

Eau: le programme gouvernemental sera axé sur l’efficacité hydrique et le dessalement de l’eau de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *