Accueil / Actualités / Actu internationales / Le FMI prévoit une croissance 2,3% pour le Maroc en 2016
Le FMI prévoit une croissance 2,3% pour le Maroc en 2016

Le FMI prévoit une croissance 2,3% pour le Maroc en 2016

Le FMI prévoit une croissance 2,3% pour le Maroc en 2016.

Le Fond monétaire international (FMI) publie son rapport sur les perspectives économiques mondiales pour l’année 2016, et anticipe une croissance 2,3% pour le Maroc. Une perspective de croissance plus optimiste que celle des organismes nationaux.

C’est le pronostic le plus élevé qu’a obtenu le Royaume. Les organismes nationaux tels que Bank Al-Maghrib, le HCP, le Centre marocain de conjoncture ou bien la Banque mondiale pronostiquent une évolution de l’activité économique qui sera inférieure à 2%.

Un taux tout de même revu à la baisse par le FMI

Le FMI prévoit une croissance 2,3% pour le Maroc en 2016Même si la prévision du FMI semble optimiste pour 2016, elle a tout de même été revue à un niveau inférieur par l’organisme financier, qui prévoyait cette année pour le Maroc un taux de croissance de 3,1%. Au regard du PIB réel qui s’est établi à 4,5% en 2015 contre 2,3% aujourd’hui, le fossé entre l’année passée et celle-ci est considérable.

Les aléas climatiques à l’origine de la chute de la coissance du Maroc

Malgré la mise en place d’un plan «anti-sécheresse». Les aléas climatiques auront très certainement un impact sur le PIB agricole du Maroc, qui est la principale source de croissance du Royaume.

La conjoncture economique actuelle Mondiale affecte le Maroc.

Les difficultés de certains secteurs socles de l’économie tels que l’immobilier ont des effets négatifs sur l’ensemble de l’écosystème tout comme l’allongement des délais de paiement. Le ralentissement de l’economie chinoise, le pétrole bon marché, la décélération de l’investissement et du commerce, la forte volatilité des marchés financiers ainsi que les tensions et conflits géopolitiques ont conduit les analystes du FMI à tempérer leurs anticipations de janvier.

Des points encourageants

Mais malgrè ces facteurs de ralentissements, la croissance sur les deux prochaines années sera légèrement plus élevée qu’en 2015 (3,1%).  En plus de son taux de croissance en hausse, Le Maroc revoit son taux de chômage légèrement à la baisse avec 9,6 % contre 9,7% en 2015.

Source Image : L’Economiste.com, FMI

Regardez aussi

Maroc : 14 nouveaux barrages en cours de construction

Maroc : 14 nouveaux barrages en cours de construction

Le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 avance à grands pas. Afin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *