Accueil / Insolite / L’agriculture est-elle envisageable sur d’autres planètes ?
L’agriculture est-elle envisageable sur d’autres planètes ?
L’agriculture est-elle envisageable sur d’autres planètes ? - photo:DR

L’agriculture est-elle envisageable sur d’autres planètes ?

L’agriculture est-elle envisageable sur d’autres planètes ?

Une étude menée par des chercheurs de l’université Wageningen aux Pays-Bas et publiée fin août dans la revue PLoS ONE a montré qu’il était envisageable de faire pousser des fruits et des légumes sur le sol de la planète Mars et de la Lune en perspective d’une éventuelle colonisation de ces planètes. Comment ont-ils procédé ? Ils ont planté des graines de différentes plantes, y compris de plantes sauvages, dans des pots contenant du sable très pauvre en nutriments provenant de la Terre ou d’un « sol » lunaire ou martien reconstitué à l’aide de matériaux préparés par la Nasa. Les pots se trouvaient dans une serre et étaient arrosé régulièrement avec de l’eau déminéralisée.

Résultat, au bout de 50 jours, 60 % des plantes semées sur le sol martien étaient encore en vie. C’était le cas de quelque 50 % des plantes semées sur le sol terrien et de seulement 20 % de celles semées sur le sol lunaire. Les résultats sont au total assez modestes : seules 3 espèces sur les 14 testées sont allées jusqu’à la floraison (seigle, cresson, moutarde des champs) et 2 ont donné des graines (cresson, moutarde des champs). Facteur aggravant, le sol martien étant riche en métaux lourds, les fruits et les légumes cultivés seraient de toute façon impropres à la consommation et même toxiques.

Il est à noter que l’entreprise à l’origine de cette étude scientifique est la société Mars One, qui ambitionne de coloniser Mars à partir de 2023. 200 000 personnes ont déjà déposé leur candidature alors que l’une des conditions à remplir est d’accepter le fait qu’aucun retour sur Terre ne soit possible…

Regardez aussi

image_not_found

500 moutons veillent sur le plus grand parc de Madrid

Un troupeau ovin de 500 têtes en pâturage dans le plus grand parc de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *