Accueil / Technique / Cahier Technique / La nutrition azotée de la fraise: facteur de croissance
Fruits-rouges-Les-saisonnières-marocaines-au-secours-de-l-Espagne
Quelque 7.000 saisonnières marocaines au secours de l'Espagne

La nutrition azotée de la fraise: facteur de croissance

Nutrition Azotée: Facteur clé de la croissance de la fraise.

La nutrition en azote joue un rôle important dans le développement du fraisier. En entrant dans la composition des protéines, il est à la base de toute la chaîne alimentaire humaine et animale.

L’azote sous forme organique, contenu dans l’humus du sol et les amendements organiques, ne peut pas être absorbé par les plantes tant qu’il n’a pas été minéralisé. L’azote peut être absorbé par les racines des plantes sous deux formes différentes: la forme ammoniacale (NH4+) et la forme nitrique (NO3-).

Durant la période végétative qui précède la floraison, les meilleures conditions de croissance se situent autour de 25°C alors que les deux sources d’azote (NO3 – et NH4 +) sont en équilibre. Un excès d’azote peut conduire à des déséquilibres végétatifs et accroitre la sensibilité aux ravageurs et aux maladies cryptogamiques.

Lorsque les températures s’élèvent et les besoins en potassium, calcium et magnésium augmentent chez le fraisier, la forme nitrique (NO3 -) doit être privilégiée dans la fertilisation. Les nitrates sont très mobiles dans le sol et ils voyagent librement dans l’eau. Ainsi, ils sont facilement lessivés par les fortes pluies et l’irrigation, plus particulièrement dans les sols sableux à texture grossière, et doivent pour cela être apportés régulièrement dans la fertilisation.

Pendant la phase de la floraison, les besoins en azote sont faibles. L’excès d’azote contribue à développer une grosse masse foliaire au dépend du système racinaire. Cette surabondance d’ions azotée concourt au retard de la floraison chez de nombreuse plantes.

La carence en azote affectant la production de chlorophylle, l’autre symptôme est un jaunissement du feuillage qui se produit d’abord dans les feuilles les plus âgées. Les molécules azotées vont progressivement quitter les vieilles feuilles pour s’assurer du bon fonctionnement des feuilles les plus récentes. Il est donc indispensable de fournir l’azote nécessaire pour assurer la multiplication des cellules végétales et des tissus végétaux.

Regardez aussi

Aperçu du marché mondial des raisins de table

Aperçu du marché mondial des raisins de table

La demande sur le marché des raisons est un peu faible pour l’instant. Les saisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *