Accueil / Technique / Cahier Technique / La gestion des maladies du pommier
Le secteur des pommes : une filière en recherche d'investisseurs

La gestion des maladies du pommier

Les méthodes de lutte contre les maladies du pommier.

Pour lutter efficacement contre les maladies du pommier, la lutte chimique n’est pas l’unique solution. Il faut adopter un raisonnement d’une gestion intégrée et durable des maladies du pommier de manière à minimiser leurs effets sur les rendements à court, moyen et long termes.

phytophthora-pommierLa pourriture racinaire à Phytophthora: Une maladie courante et destructrice des arbres du pommier à travers le monde. La maladie sévit aussi bien en pépinière qu’en verger dans les secteurs humides ou mal drainés. Les arbres infectés flétrissent et s’effondrent soudainement. Au fur et à mesure que la maladie progresse à la base du tronc et sur le collet, un chancre violet peut se former à la base des arbres atteints.

Le contrôle de la pourriture racinaire à Phytophthora exige une approche intégrée. Les porte-greffes résistants doivent être choisis pour correspondre aux caractéristiques du sol et tolérer toute hydromorphie éventuelle. A l’achat des plants, il faut inspecter minutieusement les racines, le collet et le greffon pour s’assurer de l’état sanitaire de jeunes plants pour ne planter que des arbres sains.

tavelure-pommierLa tavelure: Une maladie cryptogamique qui affecte les feuilles et les fruits en produisant des tâches brunes. La  maladie affecte aussi les branches et cause la chute prématurée des fruits, des feuilles et affaiblit l’arbre, ce qui résulte éventuellement en moins de bourgeons à fleurs.

Le choix de la variété est important, les variétés de type Ariane sont résistantes. La pratique de la sanitation est importante pour la réduction de l’inoculum primaire. La lutte chimique reste le dernier recours quand les autres pratiques sont inefficaces. Des fongicides peuvent être appliqués tôt dans la saison afin d’éviter que les spores relâchées n’infectent les arbres.

oïdium-pommierL’Oïdium: Le champignon parasite les bourgeons, les rameaux herbacés, les feuilles et les fruits verts sur lesquels il produit poudre blanchâtre. Les jeunes feuilles se dessèchent et tombent avec l’avancement de l’infection. Sur les fruits, l’oïdium provoque des altérations superficielles de l’épiderme qui prennent une apparence liégeuse et réticulée.

Pour réduire l’infection sur les organes, il faut planter les arbres dans des endroits bien ensoleillés avec une bonne aération des vergers. Ceci réduit l’humidité autour des arbres et réduit les chances de la maladie. Pour limiter la progression de l’Oïdium, l’utilisation de fongicides est nécessaire. Il faut appliquer un fongicide au stade bouton rose et contrôler les pousses au cours de la croissance végétative.

feu-bactérien-pommierLe feu bactérien: Une maladie bactérienne qui affecte plusieurs espèces telles que le poirier et le pommier. Une fois la plante infectée, elle se déplace rapidement à travers les espaces intercellulaires du parenchyme et dans les vaisseaux du xylème. Les fleurs lourdement infectées noircissent et meurent. Les feuilles des branches atteintes flétrissent, noircissent et restent attachées à la plante, lui conférant un aspect brulé au feu.

La lutte contre le  feu bactérien est complexe, car il n’y a pas de produit capable de contrôler la maladie après son apparition. Tous les traitements proposés sont préventifs. La stratégie de contrôle la plus communément utilisée pour contrôler le feu bactérien reste la lutte chimique. Les antibiotiques tels que la streptomycine, visent à rendre la surface de la plante défavorable à l’installation du champignon.

Moniliose-pommierLa moniliose: Une maladie cryptogamique des arbres fruitiers provoquée par deux espèces de champignon du genre Monilia. Le champignon provoque des symptômes similaires sur tous les hôtes, la brûlure des fleurs, la pourriture sur les fruits et les chancres sur les tiges.

La pression de Monilia spp. dans un verger peut être considérablement réduite par l’élimination systématique des fruits momifiés et des rameaux infectés. La connaissance du degré de résistance des variétés de pommier peut aider dans la prise de décision concernant la variété choisie. Des fongicides sont actuellement disponibles pour limiter les dégâts du champignon.

Regardez aussi

Aperçu du marché mondial des raisins de table

Aperçu du marché mondial des raisins de table

La demande sur le marché des raisons est un peu faible pour l’instant. Les saisons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *