Accueil / Actualités / Actu Maroc / La formation professionnelle au service de l’agriculture

La formation professionnelle au service de l’agriculture

Banniere

Agriculture et formation professionnelle font bon ménage

Alors que le secteur semble de plus en plus attractif, les différentes stratégies déployées au sein du Plan Maroc Vert semblent favoriser l’émergence de compétences de plus en plus pointues. Pour répondre à ces besoins, il semble que l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) souhaite renforcer ses offres à travers des formations dédiées aux filières agricoles, à l’agro-industrie et aux techniques agricoles.

La formation professionnelle au service de l'agriculture

Depuis 2004, date de création du premier établissement dédié au secteur, l’Institut spécialisé en fabrication des produits agroalimentaires (Casablanca) lancé en partenariat avec la Fédération nationale de l’agroalimentaire (Fenagri) l’OFPPT s’oriente vers la formation technique qualifiante, pour aujourd’hui proposer un large panel de formation dans les métiers de l’industrie agroalimentaire, l’exploitation logistique, la meunerie, la valorisation des dattes, l’exploitation logistique, l’emballage, l’horticulture…

Aujourd’hui le réseau compte 6 instituts, dont 4 établissements sectoriels dans les villes de Casablanca, Berkane, Figuig et Bouknadel. D’autres projets sont en cours d’élaboration dans différentes zones, l’on parle de Meknès, Agadir, Berkane, Kénitra, Béni Mellal et Kelâa des Sraghna.

Ainsi, l’on peut parler d’un franc succès pour des dispositifs qui ont déjà fait passer le nombre de stagiaires de 60 en 2004/2005 à 1780 en 2014/2015, soit une évolution de 2 866% en 10 ans. Le taux d’insertion des stagiaires lui, avoisin les 95% selon les statistiques de l’Office.

Regardez aussi

Les Pays-Bas rejettent l'importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos

Les Pays-Bas rejettent l’importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos

La limite maximale de résidus (LMR) du chlorpyrifos est de 0,01 milligrammes par kilo. Les …

2 commentaires

  1. Avatar

    Je m’appelle Youssouf Sokhona Nationalité Mauritanien,
    À Monsieur le Responsable de l’ins
    Le secteur agricole constitue une prioritaire pour atteindre auto
    A ma qualité opérateur privé dans le domaine agricole, la formation pratique constitue une priorité majeure pour moi
    Dans ce cadre nous demandons les conditions de formation au sein institution
    Dans l’attente d’une suite favorable veuillez recevoir mes hautes considérations

  2. Avatar
    Djedou Éric vianney

    Je souhaite intégrer dans une université marocaine.
    Je en licence 3 de microbiologir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *